Gouvernement Modibo Kéïta III : Du pilotage à vue pour retarder le processus de paix !

Le Gouvernement de Modibo Keita a connu un 3ème réaménagement ministériel la semaine dernière. Un remaniement qui n’a pas laissé indifférent des citoyens maliens qui n’ont pas hésiter à le qualifier de pilotage à vue pour retarder le processus de sortie de crise au Mali.

En 03 années de pouvoir, le régime d’IBK a usé 03 Premiers Ministres et opéré 05 changements ministériels dont 03 sous l’actuel Premier Ministre. Malgré ces changements d’hommes, le quotidien des Maliens ne semble pas connaitre une nette amélioration. Ce qui pousse des citoyens maliens à dire que le pouvoir actuel veut faire du neuf avec de l’ancien. Car, la plupart des Ministres nommés au gouvernement l’ ont déjà été sous les régimes précédents d’Alpa Oumar Konaré, d’ATT et même sous la transition dirigée par Pr Dioncounda Traoré. Pourquoi recourir toujours à ces mêmes hommes dans la mesure où il y’a de nouveaux plus compétents, prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes à ce pays ? Sur quelle base sont nommés ces anciens ministres qui ont déjà fait leur preuve dans la gestion des affaires publique au Mali ? s’interrogent ces personnes à l’annonce du gouvernement Modibo Keita III. A y voir de clair, le régime est entrain de récompenser ses amis politiques pour leur apport à l’élection d’IBK à la

Présidence de la République.
Les propos de ce fin observateur de la scène politique frisent avec la réalité : « le pouvoir d’IBK est devenu clanique avec la nomination de ses proches et alliés politiques au gouvernement. Tous ceux qui sont nommés aux différents départements ministériels l’ont été pour leur apport à son élection à la magistrature suprême. Pour satisfaire aux désidératas de tous ses soutiens, on a muselé les départements ministériels. C’est pourquoi on a un gouvernement pléthorique sans lettre de cadrage. On pilote à vue sans pouvoir apporter de solutions aux problèmes des populations. Le peuple malien va encore souffrir longtemps de cette situation de léthargie gouvernementale », a martelé notre interlocuteur.

Et ce cadre membre d’un parti politique de l’opposition d’enfoncer le clou : « Aujourd’hui la preuve est faite par trois que le gouvernement est entrain d’ occulter les vrais problèmes en s’abritant derrière le changement d’hommes. Ce n’est pas les hommes qui manquent mais la vision politique pour sortir le pays de l’ornière. Au lieu de créer un vrai cadre de concertation pour trouver la solution à la crise actuelle, on procède à des nominations politiques. Cela ne résout pas le problème mais au contraire l’aggrave. Pour moi, la solution réside dans la tenue d’une conférence nationale d’entente avec toutes les forces vives de la nation (Majorité, Opposition, société civile) pour trouver la solution à cette crise qui n’a que trop duré », a-t-il renchéri sous couvert de l’anonymat.

Avec une équipe pléthorique de 34 ministres contre 32 dans l’équipe sortante, le gouvernement Modibo Keita III est sous le feu critique de ses concitoyens pressés de voir le bout du tunnel de cette longue crise. Pour ces personnes, le régime actuel est entrain de faire du surplace avec des anciens hommes sans réelle connaissance de la souffrance des Maliens. Le gouvernement au lieu de donner satisfaction aux nombreuses demandes sociales de ses concitoyens veut au désir de ses proches. C’est dommage qu’il en soit ainsi. Cela s’appelle pilotage à vue.
A suivre…

Par Hassane Kanambaye

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here