Mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation : Quand la société civile apporte sa touche !

La mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali fait au concours de tous les fils du pays. Objectif : contribuer à une participation efficace et productive de la société civile dans la mise en œuvre dudit accord sous la présidence de Son Excellence M. Hamed Ag Hamani, Président du MPM

Le Mouvement Patriotique pour le Mali (MPM) en collaboration avec le NDI a organisé un atelier de deux (2) jours sur la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, l’élaboration d’un chronogramme des activités d’observation, de veille et d’alerte et les outils de monitoring de l’accord.
A travers le présent atelier, le MPM et alliés veulent apporter leur touche à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation qui fait appel au concours de tous les Maliens.
Dans son discours M. Hamed  Ag Hamani a rappelé le rôle des organisations de la société civile dans la mise en œuvre dudit accord qu’est de poser les bases de la réflexion relative au  cadre fédérateur de toutes les organisations de la société civile pour l’observation, la veille et l’alerte citoyenne générale. Il s’agit singulièrement de dégager les outils de monitoring de la mise en œuvre de l’accord et de travail notamment son projet de plan d’actions.
Le Président du MPM dira que cette rencontre constitue un pas décisif pour les organisations de la société civile que vous représentez dans leur volonté  d’affronter avec succès et perspicacité le grand défi de la participation des OSCs à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.
Il s’agit, selon Ag Hamani, de préparer la dotation du futur cadre d’éléments de travail afin qu’il dispose d’un mécanisme inclusif d’organisation et de fonctionnement d’Observation, de Veille et d’Alerte, responsable, capable d’influencer et d’améliorer véritablement la gouvernance publique du pays et les conditions de vie des populations.
Au sortir du présent atelier, les participants ont fait quelques recommandations sur : la nécessité d’améliorer la gouvernance de la société civile pour renforcer son unité et ses capacités de mobilisation et d’action en faveur de la paix et de la réconciliation nationale, dans chaque région ou au niveau des cercles, communes, l’urgence de mettre en place un organe fédérateur comprenant toutes les associations de la société civile en tenant compte des réflexions déjà faites dans ce sens.
Cet atelier a vu la participation de plus de 300 personnes venues du district de Bamako et de l’intérieur du pays. Le MPM et alliés ont gagné le pari de l’organisation de cet  atelier qui a permis aux participants de faire quelques recommandations pouvant faciliter la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.
Rappelons que la participation efficace et productive de la société civile  dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix est conforme aux dispositions de l’article 51 dudit accord et au rôle citoyen et de surveillance de la société civile.
Par Hassane Kanambaye

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here