séisme au sein de la majorité : ADP Maliba se désolidarise

Comme un couperet sur la tête du Rpm, Adp Maliba décide de suspendre sa participation de la majorité. Pour trahison du peuple et fausse promesse. Qui l’eut cru ? L’un des plus grands soutiens du président IBK pour la présidentielle de 2013, Adp Maliba a osé. Il reste la suite à donner dans cette affaire entre alliés.

En effet, le jeune parti aux dents longues semble bien préparé son coup. Il a pris un gros risque à une période très cruciale où le président IBK cherche à se faire réélire et à se faire entourer par plusieurs forces politiques. Décidé à répondre à l’appel du peuple meurtri, déçu et désabusé, Adp Maliba s’est assumé. Voici sa déclaration pour l’histoire:

Déclaration du Comité Exécutif de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-MALIBA).

Le Comité Exécutif de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) s’est réuni en session extraordinaire le Lundi 11 Juillet 2016 à son siège. La convocation de cette réunion extraordinaire fait suite à la saisine du CE par certaines structures signataires d’un document intitulé ” Motion pour le retour aux fondamentaux de notre engagement politique “.

Elle est relative à des sujets d’actualité nationale et appelle à la redéfinition de la ligne politique du parti, notamment à réfléchir sur le sens de l’appartenance de l’ADP-Maliba à la Majorité Présidentielle. La motion invite le CE à se saisir de cette requête officielle en vue de définir un nouveau cap politique pour le parti.

Après délibération, le Comité Exécutif de l’ADP-Maliba déclare ce qui suit :

– Sur la forme : le CE a reconnu la pleine légitimité de la motion et la déclare recevable à tout égard. Il se félicite de l’initiative des signataires de la motion qui démontre à suffisance la force et la vitalité démocratique des structures de base du parti.

– Sur le fond du document :

Le CE manifeste son soutien aux arguments constatant l’éloignement de la Majorité Présidentielle des engagements pris par celle-ci à l’endroit de nos compatriotes. Le Peuple malien qui affichait tous les signes d’espoir en de lendemains meilleurs suite à l’élection présidentielle de 2013 est aujourd’hui, plus que jamais, plongé dans le doute sur l’avenir et la pérennité même de la Nation malienne.

La motion présentée à l’examen des membres du CE fait un rappel historique juste de l’ensemble des engagements pris et du contraste avec la réalité de la situation actuelle.

La Convention de la Majorité Présidentielle a montré ses limites dans la mesure où elle a échoué à faire de son cadre de concertation un espace démocratique de débat sur les questions d’intérêt national. Par ailleurs, l’absence de consultation de ladite CMP par l’Exécutif ainsi que la méthode de gouvernance actuelle constituent des menaces réelles pour l’avenir du Mali.

La situation générale du pays est inquiétante à bien des égards. Le processus de paix est à la traîne, l’économie nationale ne profite pas aux populations, l’image du pays est fortement écornée par des scandales à répétition restés impunis, le terrorisme s’installe progressivement comme la norme, le communautarisme armé divise les populations tandis que, comme cité plus haut, le fait politique est complètement ignoré.

Face à cette situation, et par respect pour le Peuple malien auquel des promesses de changement ont été faites, l’ADP-Maliba ne peut et ne doit rester passive.

– Concernant les requêtes formulées par les signataires de la motion :

Au vu de ce qui précède Le Comité Exécutif décide de suspendre sa participation à toutes les activités de la Majorité présidentielle ; en conséquence, il entreprendra une large concertation au plan national et international sur la question.

Le Comité Exécutif de l’ADP-MALIBA assume pleinement son devoir et son rôle de sentinelle de la démocratie et du développement durable du Mali et reste résolument engagé à défendre les idéaux qui ont présidé la création du parti.

Vive l’ADP Maliba dans un Mali de Paix, de prospérité et de Partage

Fait à Bamako, le 12 Juillet 2016

Pour le Comité Exécutif

P/O Le Président

Amadou Thiam

Député élu en Com. 5

2ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale du Mali

Par cette sortie fracassante, le jeune parti a provoqué un véritable séisme politique au sein de la majorité. Où il représente jusqu’alors un allié sûr, adoubé, respecté et craint pour son poids politique sa bravoure.

Après cet acte salutaire et envié, il reste à savoir comment le parti va pouvoir se tenir face aux velléités du pouvoir. Lui dont les barons sont presque tous des opérateurs économiques.

Boubacar DABO

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here