Nouveau Gouvernement : Un pas vers la réconciliation nationale

Depuis le jeudi 7 juillet, le Premier ministre Modibo Keita dirige à nouveau un gouvernement de 34 membres dont 8 femmes. Le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita donne ainsi le ton de la réconciliation nationale en formant un gouvernement avec les groupes armés du Nord mais aussi des partisans de l’ancien président ATT en exil à Dakar.

Aller vers la paix nécessite le cheminement de toutes les sensibilités du pays, condamnées à vivre ensemble malgré leur diversité politiques et sociales. La signature de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali avait donné beaucoup d’espoir jusqu’à ce que l’opinion publique prédisait à l’époque la mise en place d’un gouvernement de large ouverture ou d’union nationale avec les groupes armés signataires pour amorcer la mise en œuvre dudit accord avec bien entendu le retour d’Amadou Toumani Touré au bercail.

Ainsi depuis le jeudi 7 juillet, c’est chose faite. Le Président de la République montre toute sa détermination à aller vers la paix et la réconciliation nationale. Car, ce nouveau gouvernement est non seulement salutaire mais il répond à la demande du peuple.

L’entrée dans le gouvernement des représentants des groupes armés du Nord, les partisans de l’ancien président ATT, le nombre spectaculaire des femmes conformément à la loi sur le genre votée à l’Assemblée Nationale sont des signes irréfutables de paix, de vivre ensemble et de la réconciliation au Mali.

Le président IBK à l’égard de ce gouvernement demeure un rassembleur, un homme de paix, soucieux de tourner cette page sombre de l’histoire du Mali. Par ailleurs, si le nouveau gouvernement a vu l’entrée de 9 nouveaux ministres, il faut souligner qu’il y a eu 7 départs.

Parmi les entrants, le plus remarquant est celui du détenteur du département en charge de la justice et des droits de l’homme, en l’occurrence, Me. Mamadou I. Konaté, un avocat chevronné, très respecté dans l’appareil judiciaire par la force de ses verbes. Mieux, il vient d’être admis au Barreau de Paris.

Ensuite, il faut souligner l’arrivée dans le gouvernement, le bouillant Amadou Koita, fervent défenseur du retour d’ATT au pays. Lequel au portefeuille chargé de la jeunesse et de la construction citoyenne semble être en mesure de rassembler les jeunes autour des idéaux du président de la République dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Ainsi, il faut préciser par-là que le Président IBK a mis l’accent sur la compétence et la capacité des hommes pour relever le défi qui se pose. En effet, les 34 ministres que compose le gouvernement de Modibo Keita III, selon bon nombre de citoyens, sont capables de relever le défi de l’heure.

En tout cas, ce nouveau gouvernement est un pas vers la réconciliation nationale, très chère au président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

DOUTO ISMAEL COULIBALY

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here