Racine Thiam au 6e ” Rendez-vous avec Koulouba” “La composition des autorités intérimaires se fera de façon consensuelle avec toutes les parties concernées”

Dans le cadre de la 6è édition de la rencontre mensuelle dite “Rendez-vous avec Koulouba” pour échanger avec les journalistes sur les activités de Koulouba, Racine Thiam, le chargé à la communication et des Relations publiques du Président Ibrahim Boubacar Kéita, était face aux journalistes le 7 juillet dernier à la Maison de la presse.

D’emblée, Racine Thiam a remercié la Maison de la presse pour la pérennisation du “Rendez-vous avec Koulouba” avant de faire des vœux et des bénédictions à l’occasion de la fête du Ramadan. “Que Dieu fasse en sorte que la paix revienne à la maison Mali”, a-t-il lâché, avant de remercier les journalistes pour l’intérêt qu’ils portent à “Rendez-vous avec Koulouba”. ” Vous jouez votre rôle de relais. Vous faites un travail difficile, un travail ingrat pour faire triompher la vérité “, a-t-il dit.

Abordant la principale actualité, c’est-à-dire le vote de la Résolution 2295 des Nations Unies pour la prolongation du mandat de la Minusma, M. Thiam indiquera que ce vote est d’abord une volonté du peuple malien que les dirigeants du monde ont écouté. Car, selon lui, les Maliens sont unanimes à reconnaître que le Mali a besoin de l’aide de la Minusma. D’où le vote de la Résolution 2295 qui donne un mandat robuste à la Minusma avec le renforcement de ses moyens d’intervention, en vue du retour de l’autorité du Mali sur l’ensemble du territoire. Et Racine de préciser que, dans ce cadre, le Président IBK a procédé aux nominations de Mamadou Diagouraga comme son Haut représentant pour le suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation et du Général Didier Dakouo comme Chef d’état-major général de l’Armée malienne. “Ces nominations sont des reconnaissances du mérite des hommes “, a-t-il laissé entendre.

Répondant aux questions des journalistes, M. Thiam a rappelé que la Résolution 2295 a été votée pour doter la Minusma de moyens adéquats en vue d’aider l’armée malienne à faire son travail. “ Comme le dit l’adage, le Mali a saisi la tête du Lion qui doit être tué avec l’aide de la communauté internationale. C’est ainsi que depuis deux ans la capacité de l’armée malienne a été renforcée. Ce qui fait qu’elle est en train de monter en puissance sur le terrain”, a-t-il dit, avant de préciser que le Mali, seul, ne peut pas réussir la lutte contre le terrorisme. “Jour et nuit, le Mali prend sa part dans la lutte contre le terrorisme. Mais le Mali a besoin d’aide concrète de la Minusma“, a-t-il affirmé avant de présenter ses condoléances à la famille des soldats tombés au Mali au nom de la paix et de la réconciliation des Maliens.

Racine Thiam a tenu à faire une rectification : il ne s’agit pas de “l’Accord d’Alger” comme on le dit souvent çà et là. Selon lui, le terme clair est “l’Accord de Bamako issu du processus d’Alger”. Car, à ses dires, l’Accord a été signé à Bamako. Ce qui a permis l’échange direct entre les autorités maliennes et les groupes armés. “C’est dans ce cadre que Bilal Ag a eu un entretien direct avec IBK à Koulouba. Les groupes armés et les autorités maliennes, le président IBK en tête, se parlent entre eux. Ce qui a permis de briser la glace entre eux. Et depuis lors, il n’y a plus eu d’attaque de la part des groupes armés. S’il y a des difficultés dans la mise en œuvre de l’accord, les parties se parlent pour trouver des solutions car nous devons impérativement aller à la paix pour amorcer le développement du Mali dans toutes ses régions”, a souligné Racine Thiam.

Répondant à la question sur les autorités intérimaires, Racine Thiam dira : “C’est au gouvernement de mettre en œuvre l’Accord de paix. Pour la mise en place des autorités intérimaires, le Président IBK tient à la légalité. Et les autorités intérimaires seront mises en place partout où les besoins se feront sentir”, a-t-il déclaré, avant de rassurer que “la composition des autorités intérimaires se fera de façon consensuelle avec toutes les parties concernées. Et il est important que les autorités intérimaires permettent le retour des autorités maliennes partout en vue du renforcement de la paix “, a-t-il précisé.

Réagissant à une question relative à la création d’un groupe armé se réclamant de l’éthnie peul, le chargé de communication de Koulouba affirme : “C’est pour cette raison que l’armée malienne doit occuper l’ensemble du territoire car il est inacceptable qu’un groupe armé soit toléré sur le territoire malien”. Il a ensuite révélé que des drones allemands seront bientôt opérationnels dans la lutte contre le terrorisme.

Siaka Doumbia

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here