Selon le comité Mali en marche : Le Président IBK a fait un taux de réalisation de 58% des 200.000 emplois promis

Samedi, Youssouf Guindo, le porte-parole du Comité Mali en Marche qui  soutient entièrement les actions du Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, a tenu un point de presse à l’hôtel Le Faso de Bamako, près de la Tour de l’Afrique.

Bamako-17/07/2016- Soutenant les actions du Président Keïta et de son gouvernement, le Comité Mali en marche n’est pas allé samedi avec le dos de la cuillère pour tenter de convaincre sur les réalisations de l’actuel locataire de Koulouba.

D’entrée de jeu, le conférencier explique tout d’abord que le Chef de l’Etat doit surtout être félicité pour, après avoir hérité d’un pays dans un contexte sécuritaire difficile, être parvenu à respecter ses promesses de campagne à hauteur de souhait. Car, avance Guindo, contrairement à ce que l’opposition veut faire croire aux Maliens, la problématique de l’emploi est une priorité de SEM IBK et il tient ses engagements. Cependant, assène-t-il :

« Les derniers chiffres en notre possession, émanant du Ministère de l’Emploi, de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de la Construction Citoyenne font état de la création de 116 388 emplois formels, entre le mois de novembre 2013 à mars 2016, soit un taux de réalisation de 58%… ».

Ensuite, rebondit Guindo qui se veut mordicus imperturbable. Des chiffres, il laisse couler :

D’abord, il révèle Une augmentation du salaire interministériel garanti (SMIG) qui de 28 560 F CFA est passé 35 000f CFA en 2015 et à 40 000F CFA en 2016.  Puis l’augmentation des allocations familiales de 1500 à 3500 F CFA par enfant et 4000F CFA par enfant handicapé, la Diminution du taux de l’ITS de 8% et impôts sur les traitements et salaires, la stabilité du coût de l’électricité… qui, selon lui, prouvent tous les efforts du Chef de l’Etat en fonction.

 

Dans le troisième volet, le porte-parole de Mali en marche estime que c’est grâce au Président Keïta que les mouvements armés, alors belligérants à l’Armée malienne, sont rentrés dans la République et que l’installation des autorités intérimaires qui fait couler beaucoup d’encre de nos jours, est en fait, une autre preuve de la trajectoire salutaire du Président de la République.

 

Rappelant le rôle que ces autorités intérimaires joueront pour le retour de la paix au Mali, Guindo a tenu à expliquer qu’elles sont un passage impérieux si l’on s’attend à la vraie paix recherchée par tous.

Enfin, il a, au cours de son point de presse, décortiqué la vidéo truquée, selon lui, des évènements de Gao, dont le seul but qu’il regrette est de jeter la malédiction sur les forces de l’ordre du Mali, qu’il dit n’avoir tiré sur personne.

 

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here