Commémoration du 14 juillet 1789 : Les maliens en forte communion avec la communauté française

La résidence de l’ambassadeur de France au Mali (derrière le Grand Hôtel Azalaï de Bamako) a servi, jeudi soir, de cadre pour les festivités de commémoration du14 juillet 1789, jour de fête nationale en France.

En cette solennelle occasion, l’ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, en fin de mission (il quittera en septembre prochain pour un autre poste), a réuni autour de lui et de ses collaborateurs, plusieurs membres du gouvernement, des personnalités politiques, dont notamment l’ancien président de la République, le Pr Dioncounda Traoré, le président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé, des responsables politiques, administratifs, militaires, les représentants des anciens combattants des deux guerres et de nombreux invités.

La cerise sur le gâteau de cette festivité a été la décoration de nos artistes maliens, Amadou et Mariam Bagayogo, qui ont été distingués de la Croix de Chevalier de l’ordre des arts et des lettres par l’ambassadeur Gilles Huberson, au nom du président de la République française, François Hollande. Après la remise des insignes, Gilles Huberson a brossé le parcours artistique des récipiendaires.

Il a ainsi rappelé qu’à 6 ans Mariam chantait en accompagnant sa mère dans les cérémonies sociales. Qu’Amadou, son mari, était tombé amoureux des instruments de percussion, avant de se former à la guitare en reprenant des airs de célèbres musiciens comme Jimmy Hendrix. Démarrée en 1980, la carrière musicale du couple est montée crescendo. Mais ce n’est véritablement qu’avec le tube « Je pense à toi » que les Français vont découvrir le couple non voyant dont la carrière va s’agrémenter quelques années plus tard d’un Disque de platine pour la vente de 300.000 exemplaires du méga-tube « les dimanches à Bamako ».

« Je suis honoré de vous décorer, car vous représentez un pont culturel et artistique entre la France et le Mali et entre votre pays, le continent africain et le monde entier. Je suis honoré de votre présence à cette cérémonie et vous souhaite bonne chance pour la poursuite de votre carrière. D’ailleurs, vous nous quittez ce soir pour la France et dans certains pays européens où vous animerez des concerts», a déclaré l’ambassadeur.

Les récipiendaires ont dit leur satisfaction de recevoir la distinction des mains de l’ambassadeur Huberson. Ils l’ont remercié pour cette reconnaissance de leurs œuvres musicales et artistiques. Ils ont promis de toujours chanter l’amour, la paix, la réconciliation, l’unité, la cohésion, la solidarité avant d’annoncer la sortie prochaine d’un nouvel album, actuellement au stade de l’enregistrement.

Un peu plus tôt, l’ambassadeur Huberson avait rappelé quelques faits saillants de son séjour au Mali. Il a ainsi parlé de la réussite de la période de transition qui a suivi le coup d’Etat de mars 2012. Il a aussi salué les efforts du président de la transition, le Pr Dioncounda Traoré, qui a réussi à organiser des élections exemplaires. Un hommage particulier a été par ailleurs rendu au président élu Ibrahim Boubacar Kéita pour son implication personnelle dans l’aboutissement de la signature de l’Accord d’Alger.

Gilles Huberson a eu une pensée pieuse pour tous les soldats français, maliens et étrangers tombés sur les champs d’honneur en donnant leur vie pour la sauvegarde de l’unité de la Nation malienne. Il a salué le président Ibrahim Boubacar Kéita et le gouvernement pour leurs efforts tendant à réformer l’Armée malienne qui s’en retrouve aujourd’hui de plus en plus forte et revigorée. Gilles Huberson a aussi rappelé que la France est le 1er partenaire bilatéral de notre pays avec une contribution de 500 milliards de Fcfa. Il s’est félicité de la réalisation de certaines infrastructures socio-économiques grâce à l’appui français. Il a, à cet égard, fait allusion à la réhabilitation du lycée Bouillagui Fadiga à Bamako, la réalisation du lycée de Barouéli, le projet d’adduction d’eau potable de Kabala, le barrage de Tessalit.

Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Me Mountaga Tall, a saisi l’opportunité pour présenter les chaleureuses félicitations du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, du gouvernement et du peuple malien au peuple frère français à l’occasion de la commémoration de sa fête nationale. Il a rappelé l’excellence des relations avec le partenaire français qui a toujours été aux côtés du Mali aux moments les plus difficiles. Notamment pour combattre le terrorisme qui fait et continue de faire des victimes à Bamako, dans le Nord et au Centre du pays, à Ouagadougou, Grand-Bassam, Paris et Nice (jeudi soir, ndlr). Me Tall a déclaré que les sacrifices de tous les soldats qui sont tombés sur le champ d’honneur ne seront pas vains.

Il a fait mention de la diversité de la coopération française dans les domaines de la santé, de l’eau, de l’assainissement, de l’agriculture, de l’éducation, des réalisations d’infrastructures socio-économiques etc. Faisant référence à la tenue prochaine du Sommet Afrique-France, le ministre Tall a souligné que le Mali ne ménagera pas ses efforts pour la pleine réussite de cette rencontre qui consacre le retour de notre pays sur l’arène internationale.

Il a exprimé la profonde gratitude du président de la république Ibrahim Boubacar Kéita à son homologue français, François Hollande, pour avoir soutenu matériellement et militairement notre pays lors de l’occupation des régions du Nord par les djihadistes et les narcotrafiquants et son implication pour le dénouement de la crise et la signature de l’accord de paix.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here