La MINUSMA poursuit son appui aux forces de sécurité maliennes à Mopti

Le 7 juillet dernier s’est tenue la cérémonie officielle de lancement de trois projets à impact rapide au profit de la Police et de la Garde Nationale dans la région de Mopti. L’évènement s’est déroulé dans les locaux du Commissariat de Police de Sévaré, en présence d’autorités administratives et sécuritaires.
Cette cérémonie officielle de lancement de trois Projets à impact rapide (en anglais QIPs) au profit des forces de sécurité maliennes était placée sous la présidence de Nampori Bagayogo, Préfet du Cercle de Mopti, représentant pour la circonstance le Gouverneur de la Région et de Monsieur Idrissa Cissé, représentant quant à lui, le Maire de Mopti. Le Sous-préfet, le Maire de la commune rurale de Fatoma et des responsables des Forces de Défense et de Sécurité du Mali (FDSM) étaient également présents.

Des projets pour un montant total de 68 000 000 FCFA !
D’un montant total d’environ 68 000 000 de Francs CFA, ces trois projets ont pour objectif de renforcer les capacités opérationnelles des FSM dans la région de Mopti, en améliorant leurs conditions de travail.
Il s’agit des projets suivants : "Réhabilitation et équipement du Commissariat de Police de SEVARE" pour environ 24.000.000 de Frs CFA ; "Equipement bureautique et remblais des locaux du Peloton de la Garde Nationale de Djenné" d’un montant de plus de 19 000 000 Frs CFA ainsi que du projet "Construction d’un poste de police à Fatoma (localité de la région) et fourniture d’équipements bureautiques, kit solaire et construction de la clôture", l’enveloppe s’élevant ici à près de 25.000.000 Frs CFA.
Les travaux de réhabilitation et d’équipement du Commissariat de Sévaré, prévus pour durer trois mois, vont concerner la rénovation totale du bâtiment principal et des cellules de garde à vue. La clôture sera également réparée pour mieux répondre aux normes de sécurité. De nouveaux bâtiments seront aussi construits pour abriter un poste de police et un entrepôt. Le commissariat sera doté de toilettes et de fausses sceptiques supplémentaires et enfin de matériel de bureau et d’informatique.
Le peloton de la Garde Nationale de Djenné est bâtit au bord du fleuve BANI (un affluent du Niger). Le non remblayage de sa cour entrainait fréquemment des inondations en saison des pluies. Le bâtiment nouvellement construit et clôturé ne dispose d’aucun véhicule ni matériel de bureau. C’est pour répondre à ces besoins formulés par les autorités maliennes, il a donc été décidé de remédier à cette situation à travers le projet dénommé : "au profit des forces de sécurité maliennes à Mopti". 30 jours sont prévus pour le mener à terme, au cours desquels, en plus du remblai de la cour, pour endiguer la stagnation de l’eau pendant l’hivernage, le peloton de Djenné sera également doté en matériel de bureau, en équipements informatiques et en moyens roulants.
Un nouveau Poste de Police pour la Commune Rurale de Fatoma
Le troisième projet est la construction d’un nouveau poste de Police dans la Commune rurale de Fatoma (Cercle de Mopti), en remplacement de l’ancien bâtiment construit en terre battu et qui ne répond pas aux standards en la matière. Il est donc prévu la construction d’un tout nouveau poste comportant deux salles de gardes à vue (tenant compte du genre), un bloc de deux latrines et une clôture. Le dit poste bénéficiera lui aussi de matériels bureautiques et informatiques, ainsi que d’un kit solaire comme source d’électricité.
L’ensemble de ces projets traduisent la volonté de la Mission des Nations Unies au Mali, à poursuivre de façon constante, l’accompagnement des autorités maliennes et en particulier des FDSM. Ces appuis logistiques et matériels sont extrêmement importants puisqu’ils répondent à trois directives du mandat de la MINUSMA, à savoir le soutien au rétablissement de l’autorité de l’Etat à travers le renforcement de ses capacités sur le terrain, ce qui lui permet de prendre en charge la sécurité de la population et de ses biens. L’autre directive prise en compte est l’accompagnement au retour de la stabilité. Ainsi, ces rénovations et réhabilitations de bâtiment et leur équipement, sont confiés à des entreprises privées locales. Ce qui permet d’employer de la main d’œuvre locale et participer ainsi (même partiellement) à la croissance économique de la localité.
Equipés et opérationnels grâce à une bonne coopération
« Ces réalisations permettront aux agents de travailler aisément pour la prise en charge rapide des préoccupations sécuritaires, administratives et judiciaires des riverains. Permettez-moi de vous affirmer que ces travaux illustrent la nouvelle philosophie sécuritaire et la volonté de l’Etat et de ses partenaires de rapprocher l’administration de ses administrés, à travers des services de sécurité de proximité » a indiqué le Commissaire principal de police Moussa Fanta Diarra, représentant le Directeur régional de la Police de Mopti.
« En cette heureuse circonstance, permettez-moi d’adresser, au nom des plus hautes autorités du Mali, mes vifs remerciement à la MINUSMA/Mopti pour tous les efforts déjà consentis dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles de nos forces de sécurité et de la restauration de l’autorité de l’Etat… Je voudrais profiter de cette tribune pour saluer et encourager la qualité de la collaboration entre nos forces de sécurité et les Casques bleus. Cette collaboration doit se poursuivre avec la même franchise et la même intensité pour permettre à notre pays de retrouver sa quiétude d’antan, » s’est réjoui le représentant du Chef de l’exécutif régional, le Préfet Nampori Bagayogo, lors de son allocution de lancement des travaux.
Sponsorisés par la Police des Nations Unies UNPOL/ MINUSMA à Mopti, ces projets sont donc, de l’avis général, le fruit d’une bonne collaboration entre la Mission de l’ONU et les autorités du Mali. Une collaboration guidée par un plan d’action qui verra la réalisation d’autres projets de ce type à court, moyen et long terme. Une visite guidée des locaux à réhabiliter dans le Commissariat de Sévaré ainsi que l’application symbolique d’une couche de peinture par le représentant du Gouverneur, ont mis fin à la cérémonie.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here