Pèlerinage 2016 : La campagne bat son plein

En application des recommandations des journées de réflexion sur le pèlerinage tenues à Bamako il y a quelques mois, sous l’égide du Ministère des Affaires religieuses et du Culte, les préparatifs du hadj 2016 ont déjà commencé. Pour preuve, la Maison du Hadj, sise au Centre islamique d’Hamdallaye est noire de monde chaque jour. Cela, en vue de circonscrire à tous les problèmes dans l’établissement de certains documents administratifs, visites médicales et formation des pèlerins.

Cette année, le Ministère des Affaires religieuses et du Culte a décidé de prendre à nouveau le taureau par les cornes. Ainsi, le département en charge du Hadj a organisé en mai dernier, les premières journées de réflexion sur le pèlerinage 2016. Ensuite, les deuxièmes journées de réflexion qui ont permis l’élaboration et l’adoption d’un Cahier de Charges consensuel mais contraignant dont le département en charge des Affaires religieuses et du Culte a déjà décidé de mettre en application. Ces journées ont regroupé tous les acteurs intervenant dans l’organisation du Hadj.

Et les recommandations issues de ces journées sont entrées en application. Depuis mai 2016 déjà (c’est-à-dire à quatre mois du Hadj, le Ministère de tutelle a ouvert la campagne. Première du genre en République du Mali. Objectif visé, permettre à tous les acteurs, chacun à son niveau, de travailler dans le meilleur délai pour ne pas attendre trop longtemps dans l’accomplissement de certaines formalités administratives. Car, aujourd’hui, le Mali est dans le passeport biométrique. Aussi, cette ouverture de campagne en avance permettra aux futurs pèlerins de recevoir beaucoup de formations sur les comportements à adopter pendant leur séjour à la Mecque. Aussi, les visites médicales seront menées dans les meilleures conditions et le Mali sera en règle vis-à-vis des exigences des autorités saoudiennes.

Depuis quelques semaines, la Maison du Hadj est bourrée de futurs pèlerins entrain de remplir leurs formalités. Il s’agit notamment de l’obtention de passeport, des visites médicales, des formations, etc.

Au cours du pèlerinage, les autorités ont décidé l’ouverture d’un guichet uniquement pour la délivrance des passeports aux pèlerins. A cela, s’ajoute un bureau pour l’établissement de la carte Nina, jusqu’à nos jours, il a été constaté que beaucoup de pèlerins n’avaient pas de cartes NINA. Or, le numéro de la carte Nina est porté sur le passeport. Des initiatives du Ministère des Affaires religieuses et du Culte, en collaboration avec ses homologues de la Sécurité et de la Protection civile et celui de l’Administration territoriale. Ce qui va permettre aux pèlerins d’obtenir leurs passeports en 72 heures comme promis par les autorités maliennes. Aujourd’hui, toutes les dispositions sont prises pour un bon séjour des pèlerins maliens à la Mecque. Déjà, le guichet du Mali à Djeddah a été ouvert depuis le 02 mai 2016. Cela, pour permettre aux agences de voyages toujours en manque de moyens pour leur enregistrement, de faire leurs opérations pendant ces quatre mois. Pour cette année 2016, la filière gouvernementale dispose de 1500 pèlerins dont 841 ont déjà été enregistrés.

Aujourd’hui, sous la conduite du Ministre Thierno Amadou Omar Hass Diallo, les choses commencent à bouger et les perspectives sont prometteuses pour le Hadj 2016.

Youssouf Sangaré

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here