Politique : l’ADP-Maliba et le PS Yelen Kura sur une trajectoire inverse

Les commentaires vont bon train pour expliquer ce qui s’est passé sur la scène politique malienne ces derniers temps. En effet, quelques semaines seulement après le départ du PS Yelen Kura de l’opposition, pour rejoindre la majorité en grande pompe, l’ADP-Maliba a décidé de suspendre sa participation aux activités de cette même majorité.

Coup dur, diront certains, pour expliquer la décision de l’ADP-Maliba, un des partis politiques à avoir apporté son soutien au président IBK depuis les premières heures de sa candidature. Acte de responsabilité, indigné par le manque de visibilité et de lisibilité du régime, le parti a, dans une déclaration lue devant la presse par le président du parti, l’honorable Amadou Thiam, annoncé la suspension de sa participation aux activités de la CMP. «L’ADP-Maliba constate avec amertume l’éloignement de la majorité présidentielle des engagements pris par celle-ci à l’endroit du peuple malien», peut-on constater dans la déclaration.

Selon les responsables du parti, le peuple malien, qui affichait tous les signes d’espoir en de lendemains meilleurs suite à l’élection présidentielle de 2013, est aujourd’hui, plus que jamais, plongé dans le doute sur l’avenir et la pérennité même de la Nation malienne. «La CMP a montré ses limites dans la mesure où elle a échoué à faire de son cadre de concertation un espace démocratique de débat sur les questions d’intérêt national», peut-on observer dans la déclaration.

«Face à cette situation, et par respect pour le peuple malien auquel des promesses de changement ont été faites, l’ADP-Maliba ne peut rester passive, mentionne la déclaration. C’est pourquoi, le C.E du parti décide de suspendre sa participation à toutes les activités de la CMP».

Cette décision de l’ADP-Maliba intervient quelques semaines seulement après l’arrivée du PS Yelen Kura, dont le président Amadou Koïta a été récemment nommé ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne. Cet état de fait peut-il être assimilé à un échange de maillot entre les deux formations politiques ? Ce qui est sûr et certain, même si l’ADP-Maliba n’a pas officiellement déclaré son adhésion à l’opposition républicaine et démocratique, elle a choisi de boycotter les activités de la CMP.

Fombus

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here