Rétrospective : Discours du candidat Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK au stade du 26 Mars le 07 Juillet 2013 (1ère partie)

« Mes Chers Compatriotes,

Nous sommes réunis aujourd’hui à l’occasion de l’ouverture de la campagne présidentielle. Cette campagne qui s’ouvre sera l’une des plus importantes de toute l’histoire contemporaine de notre République. Votre présence massive, aujourd’hui, dans l’enceinte de ce grand stade, prouve que vous avez compris l’enjeu. Maliennes, Maliens, vous êtes venus de toutes les régions du Mali, de Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, et aussi de la diaspora ! Peuple du Mali, je vous salue !

Mes Chers Compatriotes,

Notre pays a connu en 2012 un cataclysme majeur, une crise multidimensionnelle effroyable, un coup d’Etat militaire, qui ont ébranlé les fondements mêmes de notre République. A partir de janvier 2012, notre pays a été attaqué par des bandes terroristes et criminelles coalisées qui ont, coup sur coup, commis des crimes contre l’Humanité, en massacrant sauvagement, une centaine de soldats de l’Armée nationale, en occupant les trois régions du Nord et y commettant de graves violations des droits de l’Homme, en détruisant des monuments appartenant au Patrimoine mondial de l’humanité ; Monuments qui étaient le témoignage vivant de la beauté et de la profondeur de notre riche civilisation, dont les piliers fondamentaux sont la Paix, la tolérance, l’Ouverture, l’Acceptation de l’Autre…Notre Peuple a subi un traumatisme profond. Notre Peuple s’est senti humilié devant l’effondrement de l’État, le délitement de notre système démocratique, la débâcle militaire, l’absence de perspectives robustes de solution de sortie de crise…

Les institutions du Mali se sont effondrées. Notre nation a subi l’humiliation la plus grave de son histoire. Nous avons connu par le passé des chocs existentiels importants, mais jamais notre socle national, notre vivre-ensemble, n’ont été autant ébranlés. Le 11 janvier 2013, la France a pris l’initiative de déployer l’Opération SERVAL qui a permis de libérer les régions du Nord. Saluons vigoureusement l’initiative courageuse du Président François Hollande qui n’a pas hésité à mobiliser d’importants moyens humains, militaires, diplomatiques pour permettre à notre pays de sortir de cette tragique situation. Je remercie le Président Idriss Deby Itno pour son engagement aux côtés de notre pays. Je salue le courage exceptionnel des Forces Armées Tchadiennes en Mission au Mali qui ont payé un lourd tribut pour traquer et chasser les bandes terroristes et criminelles.

Je remercie également les chefs d’Etat de la CEDEAO : les présidents Alassane Ouattara, Goodlock Eblé Jonathan, Mahamadou Issoufou, Blaise Compaoré, Macky Sall, Alpha Condé, Faure Gnassingbé, Yayi Bonny, qui ont dépêché, dans le cadre de la MISMA, de valeureux soldats afin de contribuer à stabiliser le Nord de notre pays. Il s’agit-là d’une marque éclatante de la solidarité profonde unissant nos peuples et nos pays. Je rends hommage à tous les soldats africains et français qui ont perdu la vie sur notre territoire. Le Peuple du Mali sera éternellement reconnaissant. »

Youssouf Sissoko

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here