Attaque du camp militaire de Nampala : Le Chef de l’Etat ordonne la traque des assaillants

Suite à l’attaque perpétrée ce mardi 19 juin 2016 contre le camp militaire de Nampala, le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, Chef Suprême des Armées, a convoqué un Conseil restreint de Défense à Koulouba.
Outre le Premier Ministre, les Ministres de la Défense, de la Sécurité, de l’Administration territoriale, des Finances et de la Communication Porte-Parole du Gouvernement, les principaux Chefs militaires ont pris part à cette session extraordinaire dont l’objet était de faire le point précis de la situation qui prévaut à Nampala.
A la fin de la réunion, s’adressant à la presse, le Ministre Porte-parole du Gouvernement a donné des indications sur le bilan de l’attaque de Nampala qui est de 12 morts, une trentaine de blessés et des équipements enlevés.
Me Mountaga TALL a déclaré que le Chef de l’Etat a donné des instructions fermes et des orientations claires pour que soient identifiés et poursuivis les auteurs de l’attaque.
Selon le Porte-parole du Gouvernement, le Chef de l’Etat a également instruit la hiérarchie militaire de sécuriser la ville de Nampala - qui a été reprise - ainsi que toute la zone et, par-delà, l’ensemble des populations du Mali.
Dans la même dynamique, le Président de la République a ordonné que toutes les insuffisances constatées soient immédiatement corrigées afin d’assurer la sécurité de nos Forces de l’ordre d’une part, et des populations d’autre part.
Le Chef de l’Etat a enfin instruit que soit renforcée la coopération entre les forces nationales et internationales présentes sur le terrain.
Le Ministre Porte-parole du Gouvernement a enfin rapporté les instructions du Président de la République, Chef suprême des Armées, de rendre un hommage national à tous nos soldats tombés sur le champ de l’honneur.
Il faut rappeler que, au moment où se tenait le Conseil restreint de Défense à Koulouba, la ville de Nampala était déjà reconquise par les FAMAs et une riposte d’envergure était en cours pour traquer les auteurs de de l’attaque de ce matin.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here