Gouvernance d’IBK : Le mouvement « Mali en marche » pense qu’il peut redresser la barre

Le porte parole du mouvement Mali en marche Youssouf Guindo a organisé un point de presse le samedi 16 juillet 2016 à l’hôtel Faso de Faladjè au cour duquel il a recensé quelques actions positives du président de la République Ibrahim Boubacar Keita tout en invitant ce dernier à continuer à poser des actions du genre afin de mettre le pays sur la voie de l’essor tant chéri par les citoyens.

Youssouf Guindo, le porte-parole du mouvement le « Mali en marche » a entamé ses propos en faisant le point des emplois crées au cours des trois ans  de présidence d’IBK. «Les derniers chiffres du ministère de l’Emploi, de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de la Construction citoyenne font état de la création de 116 388 emplois formels entre le mois de novembre 2013 et mars 2016, soit un taux de réalisation de 58 %», explique-t-il.

Guindo a indiqué que la problématique de l’emploi est une priorité dans le calendrier du président de la République et qu’il tiendra ses promesses. Il a aussi évoqué un nombre de progrès à mettre à l’actif du président IBK comme l’augmentation des allocations familiales qui sont passées de 35 000 F Cfa à 40 000 F Cfa, de la diminution du taux de l’ITS etc.

S’agissant de l’installation des autorités intérimaires qui est en train de faire couler beaucoup d’encre et de sang, surtout à Gao, Youssouf Guindo a signalé que la mise en place de ces autorités est une réponse appropriée pour la meilleure préparation des futures élections. Le porte-parole du mouvement « Mali en marche » a évoqué la résolution 2 295 du conseil de sécurité des Nations-Unies, une résolution qui renforcera l’effectif et la capacité de riposte immédiate de la Minusma.

Moussa Samba Diallo

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here