Remaniement Ministériel: Attention aux prédateurs et aventuriers politiciens

Ils sont 6 présidents des partis politiques au nouveau gouvernement de Modibo Kéita, qui comprend 34 ministres dont 8 femmes contre 6 dans le précédent gouvernement. On remarque deux faits majeurs à savoir l’entrée de représentants des ex-mouvements armés et la non- participation des membres de l’opposition.
Au nombre des évincés, ils sont Mme Sanogo Aminata Mallé (Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux), Mamadou H Koumaré (Equipement, Transports et Désenclavement), Dramane Dembélé (Habitat et Urbanisme), Dr Choguel Kokala Maïga (Economie numérique, de Information et Communication, porte-parole du gouvernement), Cheickna Seydi Diawara (Mines), Mamadou Frankaly Kéita (Energie et Eau) et Zahabi Ould Sidi Mohamed (Réconciliation nationale).
Deux permutations, Me Mountaga Tall quitte l’Enseignement supérieur pour le ministère de l’Economie numérique de l’Information, et de la Communication et Ousmane Koné passe du département de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable pour l’Habitat et l’Urbanisme. Le nouveau ministre Tiémoko Sangaré dirigera le département des mines.
Comme changement technique intervenu, le portefeuille de N’diaye Ramatoulaye Diallo est scindé en deux où elle garde le poste de la culture tandis que le ministère de l’Artisanat et du Tourisme est confié à Mme Nina Walette Intallou, membre du MNLA. Et Mohamed Aly Ag Ibrahim, membre de la Plateforme se chargera du ministre du Développement industriel.
Le nouveau patron de l’Energie et de l’Eau est Malick Alhousseyni, président du Coren. Mohamed Al Moctar héritera le département de Réconciliation Nationale et Me Mamadou Ismaël Konaté au ministère de la Justice, des Droits l’Homme et Garde des Sceaux. L’ex-animateur de l’opposition malienne, Amadou Koïta, président du PS Yeleen a sa destiné au département de la Jeunesse et de la Construction citoyenne et Mme Traoré Seynabou Diop érigera de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement et Mme Keita Aida Mbo dirigera de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable.
La question que l’on se pose est de savoir pourquoi ces présidents de partis politiques ? Est-ce un gouvernement de campagne présidentielle pour la réélection d’IBK en 2018 ? Mais ce qui suscité tant de débats dans les salons feutrés et dans les grins c’est la nomination de Me Mamadou Ismaël Konaté au ministère de la justice alors qu’il venait à peine d’être nommé comme président de la commission d’experts chargée de la révision constitutionnelle.
Abdoul Bah

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here