CCIM et les mairies des Communes III et IV : une convention pour moderniser les marchés

Dans le cadre de la modernisation des marchés de notre pays, face à la recrudescence des incendies, la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) s’engage à donner un nouveau visage aux marchés. Pour cela, elle vient de signer une convention avec les mairies des communes III et IV du district de Bamako en vue de recaser certains marchés pour les moderniser.

La cérémonie de signature de cette convention s’est déroulée, le jeudi 14 juillet 2016, dans la grande salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), sous la présidence du secrétaire général du ministère du Commerce, Sidi Mohamed ICHRACH, du président de la CCIM, Youssouf Bathily, des maires Bakary Séméga et Samuel Diarra respectivement de la Commune III et IV. Les organisations syndicales des commerçants détaillants ainsi qu’une centaine de commerçants ont pris part à cette cérémonie.

Pour rappel, face à la recrudescence des incendies dans les marchés, le gouvernement a décidé de la mise en place, depuis 2010, d’une commission nationale de lutte. Suite à la persistance de ces incendies en 2013, ladite commission a été redynamisée par le ministère du Commerce et de l’Industrie sur la recommandation du gouvernement.

Selon le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily, pour faire face à cette situation et éradiquer le phénomène, le gouvernement avait pris un certain nombre de mesures. A ses dires, ces mesures s’articulaient autour de l’organisation d’une campagne d’information, d’éducation et de communication sur la prévention et la lutte contre les incendies, le désengorgement des voies d’accès et de servitude des marchés, le renforcement des capacités d’intervention des services de la protection civile, et enfin le recasement des déguerpis. Il ajoutera que pour financer ces mesures urgentes, le ministre de l’Économie et des Finances a prélevé 600 millions de francs CFA sur le fonds TRIE dont 300 millions de francs CFA ont été consacrés au recasement des déguerpis.

« Ce montant sera destiné à la réalisation de 710 étals dont 440 pour la commune III et 270 pour la commune IV », a précisé le Président Bathily. La gestion de ce fonds, dit-il, a été confiée à son département sous l’autorité du ministère de la tutelle. Il révélera que tous les volets ont été exécutés en collaboration avec le ministère sauf le recasement, qui fait l’objet de cette signature entre la chambre et les deux maries. Les deux représentants des mairies  des communes III et IV, affirmeront que cette convention permettra à notre capitale notamment leurs communes d’avoir des marchés très modernes. Ils se sont engagés à accompagner la CCIM pour la réussite de ce projet de modernisation de certains marchés de leurs communes.

Seydou Karamoko KONÉ


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here