Communiqué de Presse Ganda-Izo.

Le 15 juillet 2016 dernier, quatre véhicules du Gatia ont attaqué le campement de la communauté peule de Tintarkad, situé à 15 km de Doro, dans le cercle de Gao.
Au cours de cette attaque, les éléments du Gatia ont exécuté de sang-froid, quatre hommes : Saddou Alhazi, Boulal Ahamadou, Ousmana Abdoullahi et Ali Boutié.
Deux autres jeunes bergers qui conduisaient leurs animaux ont été grièvement blessés : Abdou Dédé et Sodja Rouwa.
En même temps, deux autres jeunes dames de la même localité ont été portées disparues.
En plus, de près de 100 têtes de vaches, près 400 têtes de moutons, 300 têtes de chèvres, 30 chameaux, 5 motos ont été emportés par le Gatia.
Nous mouvements, Ganda-Izo, Ganda-lassal-Izo et la cmfpr3, condamnons ces actes illégaux et irresponsables du Gatia et attirons l’attention de la communauté nationale et internationale sur ces actes qui divisent et martyrisent les communautés dans un moment difficile de la crise.
Nous attirons également l’attention de la communauté nationale et internationale à tirer les conséquences sur ces actes qui mettent en mal le processus de paix au Mali et l’accord de paix. Ces actes, en plus d’être irresponsables, constituent une violation grave des Droits humains.
Mohamed Attaïb Sidibé, Président du Ganda-Izo, le Porte-parole
Communiqué de Presse Ganda-Izo
Par maliweb - 19 Juil 20160347
Le 15 juillet 2016 dernier, quatre véhicules du Gatia ont attaqué le campement de la communauté peule de Tintarkad, situé à 15 km de Doro, dans le cercle de Gao.
Au cours de cette attaque, les éléments du Gatia ont exécuté de sang-froid, quatre hommes : Saddou Alhazi, Boulal Ahamadou, Ousmana Abdoullahi et Ali Boutié.
Deux autres jeunes bergers qui conduisaient leurs animaux ont été grièvement blessés : Abdou Dédé et Sodja Rouwa.
En même temps, deux autres jeunes dames de la même localité ont été portées disparues.
En plus, de près de 100 têtes de vaches, près 400 têtes de moutons, 300 têtes de chèvres, 30 chameaux, 5 motos ont été emportés par le Gatia.
Nous mouvements, Ganda-Izo, Ganda-lassal-Izo et la cmfpr3, condamnons ces actes illégaux et irresponsables du Gatia et attirons l’attention de la communauté nationale et internationale sur ces actes qui divisent et martyrisent les communautés dans un moment difficile de la crise.
Nous attirons également l’attention de la communauté nationale et internationale à tirer les conséquences sur ces actes qui mettent en mal le processus de paix au Mali et l’accord de paix. Ces actes, en plus d’être irresponsables, constituent une violation grave des Droits humains.
Mohamed Attaïb Sidibé, Président du Ganda-Izo, le Porte-parole

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here