Convention entre l’ANPE et le PMU-Mali : 500 nouveaux emplois décents en point de mire

108

La cérémonie de signature de la convention s’est déroulée, cet après-midi, dans la salle du Conseil d’administration de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE).
Pour la circonstance, le DG de l’ANPE, M. Ibrahim Ag NOCK, avait à ses côtés le PDG du Pari Mutuel Urbain (PMU), M. Harouna Modibo TOURE, tous deux entourés de leurs proches collaborateurs, ainsi que des membres du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) et ceux de la centrale syndicale UNTM (Union Nationale des Travailleurs du Mali), sans oublier le Représentant du Maire de la commune III du District de Bamako.

Ce dernier était d’ailleurs le premier à prendre la parole pour se réjouir du choix porté sur sa commune pour abriter cette cérémonie dont la portée se passe de commentaires en termes de création d’emplois et de lutte contre le chômage et le sous-emploi dans notre pays en général.
Ce combat pour l’emploi et contre le chômage est au cœur même des missions assignées aux structures du Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle pour contribuer à la mise en œuvre des politiques nationales en la matière, a conforté le DG de l’ANPE.

A ce titre, a martelé M. Ag NOCK, la création de 200 mille emplois, promis le Président Ibrahim Boubacar KEITA au cours du quinquennat 2013-2018, demeure un objectif prioritaire à atteindre, sinon à dépasser largement.
Aussi, a indiqué le DG, l’ANPE entend-elle jouer toute sa partition dans la création massive d’emplois décents et durables.
C’est dans ce cadre que l’ANPE et le PMU-Mali ont échangé et partagé leurs expériences visant à explorer ensemble les voies et moyens permettant de concrétiser cette ambition à travers ce partenariat « gagnant-gagnant », a justifié M. Ag NOCK.

Cette convention, a-t-il précisé, s’articule autour d’un certain nombre d’actions, à savoir : le perfectionnement des salariés permanents et d’employés vacataires à travers différents modules ; la communication et l’exploitation régulière des statistiques d’emplois créés par le PMU-Mali ; la formation-insertion des revendeurs prestataires ; la communication à l’ANPE par le PMU-Mali de nouveaux besoins de recrutement et la détermination de nouveaux créneaux porteurs.
Les nouveaux emplois issus de la mise en œuvre de cette convention, estimés à 500, seront comptabilisés dans les statistiques de création d’emplois du Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, a souligné le DG qui estime que sa structure mesure toute l’importance de ce partenariat dont elle souhaite la mise en œuvre diligente pour faire face à l’épineux problème du chômage.

Ce problème ne concerne pas uniquement les structures en charge de l’emploi, mais il doit être l’affaire de tous parce que l’emploi est transversal, a diagnostiqué, pour sa part, le PDG du PMU-Mali.
C’est la raison pour laquelle, a justifié M. TOURE, tous les départements ministériels ont pris la question à bars le corps à travers plusieurs initiatives même si, a-t-il déploré, beaucoup d’emplois créés sont méconnus du grand public et des structures dédiées aux statistiques.

Ce partenariat avec l’ANPE sera mis à profit pour combler en partie ce vide en ce qui concerne notamment et désormais tous les emplois créés par le PMU-Mali et ses prestataires, y compris d’autres emplois connexes qui seront mis à la disposition des décideurs publics, a promis le PDG du PMU-Mali qui mettra tous les moyens de son côté pour la réalisation, avec rigueur et professionnalisme, de ces activités de formation visant à valoriser les savoirs et les savoir-faire existants comme la meilleure des connaissances.
Après ces discours introductifs, les deux personnalités ont signé les documents relatifs à cette convention perçue comme un partenariat public-privé et gagnant-gagnant.
Auparavant, la cérémonie avait été agrémentée par un sketch de sensibilisation sur les actions de l’ANPE et du PMU-Mali.

Source : CCOM/MEFP

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here