Mali: deuil national et état d’urgence décrété après l’attaque de Nampala

Après l'attaque de la base militaire de Nampala, mardi, dans le centre du Mali, au cours de laquelle 17 soldats ont été tués, le gouvernement a décrété mercredi soir 20 juillet un deuil national de trois jours. L'état d'urgence a également été réinstauré. Le président assistera à un hommage aux morts à Ségou.

Un deuil de trois jours est décrété sur tout le territoire national et les drapeaux seront mis en berne après l'attaque meurtrière d'un camp de l'armée à Nampala mardi. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a également pris la décision d’instituer à nouveau l’état d’urgence pour dix jours. Cette mesure doit permettre, explique un collaborateur du chef de l’Etat, d’engager de rapides procédures sur tout le territoire national afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes.


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here