A la suite de l’attaque de Nampala: La Minusma a renforcé ses mesures sécuritaires en soutien aux Famas, selon Radhia Achouri

98

Le mardi, 19 juillet 2016, tôt dans la matinée, le camp militaire de l’armée malienne de Nampala, près de la frontière mauritanienne, a été attaqué par des « terroristes ». Un bilan provisoire fait état de 17 morts et 35 blessés dans les rangs de l’armée malienne. l’attaque était au centre du point de presse hebdomadaire de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma). Le point de presse tenu hier, jeudi 21 juillet 2016 au quartier général de la Mission Onusienne au Mali sise à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, était animé par Radhia Achouri, porte parole de la Minusma.

Aux dires de la conférencière, le 19 juillet, la MINUSMA a renforcé ses mesures sécuritaires en soutien aux Forces de Défense et de sécurité maliennes, incluant les dispositifs aériens, dans les régions de Mopti et Tombouctou à la suite de l’attaque contre les FAMA à Nampala, dans la région de Ségou.

Au cours de ce point de presse, la conférencière a évoqué les différentes activités effectuées par la Minusma durant la semaine tout en mettant l’accent sur l’attaque du Camp militaire malien de Nampala qui a endeuillée toute la nation malienne.

Selon Radhia Achouri, le Représentant spécial et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, a fermement condamné l’attaque du 19 juillet contre le camp militaire des Forces armées maliennes et ses checkpoints à Nampala dans la région de Ségou, attaque qui a entraîné de nombreux morts et blessés chez les FAMa. Annadif, poursuit-elle a présenté ses condoléances aux familles endeuillées et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Il a souligné la nécessité pour toutes les parties maliennes de conjuguer leurs efforts pour ne laisser aucune place aux organisations terroristes d’exploiter la situation actuelle pour faire échouer le processus de paix et détériorer les capacités du peuple malien, sa sécurité et sa stabilité ainsi que son unité, sa souveraineté et son intégrité territoriale. « A signaler que même si la MINUSMA n’opère pas dans la zone de Nampala, elle a aussitôt mobilisé, en coordination avec les autorités maliennes, d’importants moyens aériens de reconnaissance et d’assistance médicale », a souligné la porte parole de la Minusma, Radhia Achouri.

Il ressort de ses propos que les prochaines élections communales sont prévues le 25 Septembre et le référendum constitutionnel le 27 Novembre 2016. Selon Radhia Achouri, le 19 juillet, la MINUSMA a renforcé ses mesures sécuritaires en soutien aux Forces de Défense et de sécurité maliennes, incluant les dispositifs aériens, dans les régions de Mopti et Tombouctou à la suite de l’attaque contre les Famas à Nampala, dans la région de Ségou. La conférencière a également fait savoir que la 10ème session du Comité de Suivi de l'Accord (CSA) est prévue pour les 25-26 Juillet au Centre international de conférence de Bamako (Cicb).

Aguibou Sogodogo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here