Gestion de Kidal: La stratégie payante de Gamou

"En réalité, Gamou n’est pas intéressé par le poste de président du conseil régional pour les autorités intérimaires. Tout ça était plus pour mettre la pression sur la CMA afin d’amener l’égalité, entre eux, au niveau de la gestion de la ville et de sa gestion sécuritaire", a expliqué un de ses proche du Gatia à nos confrères du Journal du Mali. Il a presque signé dimanche dernier à Niamey au Niger, un accord avec la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), qui entérine leur coprésidence pour la gestion socio-économique et sécuritaire de la ville, la mise en place des autorités intérimaires et des patrouilles mixtes conformément aux accords d’Alger. A Kidal, la nouvelle a été accueillie avec soulagement et la tension semble retomber entre les deux mouvements belligérants.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here