Agence Malienne de Presse et de Publicite (AMAP) : Les créanciers aux trousses du DG

Les créanciers sont depuis quelques jours aux trousses du nouveau directeur général de l’Agence malienne de presse et de publicité (Amap) Abdoulaye Traoré. Selon nos informations, c’est à cause d’un article publié dans un journal de la place faisant état de la bonne santé financière de l’Amap depuis l’arrivée du nouveau patron de la boite. Ainsi, l’Amap, selon ce journal, réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 240 millions de Fcfa par mois soit 120 millions de Fcfa en deux semaines. Ce n’est pas tout. Les petites annonces rapportent aussi de l’argent à la boite chaque jour. Malgré tout, l’Amap est confrontée à une situation financière qui reste tendue à cause de beaucoup de créances. Les dettes à rembourser atteignent plusieurs dizaines de millions de Fcfa, notamment au niveau de l’Ortm et différentes mairies dans le cadre de la publicité et des affiches publicitaires. Sans compter que la structure doit également beaucoup de sous à une imprimerie de la place, quand on sait que, malgré tout le ramdam orchestré autour de l’achat de nouveaux équipements, il y a de cela quelques années, depuis plusieurs mois le quotidien national L’Essor est tiré dans une autre imprimerie.

Son mari n’étant pas reconduit dans le gouvernement : Elle se voitobligée de restituer la voiture V8 de l’Etat pour retrouver sa vieille Guimbarde

L’épouse d’un ex-ministre du Gouvernement Modibo Kéïta II circulait en toute fierté dans une belle voiture blanche toute neuve, un 4X4 de marque V8. Il se trouve que ce véhicule appartient à une structure rattachée au département ministériel que dirigeait son époux, non reconduit dans le gouvernement lors du dernier remaniement ministériel. Du coup, Madame se voit obligée de restituer la voiture à son vrai propriétaire. C’est pourquoi, depuis des jours, elle circule dans un ancien véhicule qu’elle avait obtenu auparavant de son époux, lequel l’avait acquis à travers une réforme des véhicules de l’administration lorsqu’il était ministre sous ATT.

Rassemblés par A.B. HAÏDARA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here