Communiqué de l’URD sur la situation de Kidal

L'URD a appris avec une forte inquiétude que de violents combats ont opposé le HCUA et le GATIA dans la ville de Kidal, le jeudi 21 juillet 2016.
L'URD condamne de tels actes inadmissibles et injustifiables.
L'URD note avec étonnement que dans sa Déclaration publiée ce 22 juillet 2016, le Gouvernement de la République du Mali, se contente tout simplement de dire " qu'il suit avec gravité les affrontements " sans pour autant les condamner alors qu'il s'agit des faits intolérables qui violent dangereusement les accords et arrangements signés entre les parties. Et pire, le Gouvernement poursuit en ses termes : "En conséquence, le Gouvernement de la République du Mali demande à la CMA et au HCUA de faire preuve de retenue et d'arrêter les hostilités dans l'intérêt supérieur des populations." Cette affirmation prouve à suffisance que le Gouvernement a abandonné la ville de Kidal car ne sachant même pas que les hostilités ont opposé le GATIA et le HCUA ( Groupe membre de la CMA ) et non la CMA et le HCUA.
L'URD condamne cette attitude déplorable du Gouvernement qui, visiblement dépassé par les événements, a choisi de persévérer dans l'amateurisme, le mensonge, la cacophonie voire le mépris pour informer le peuple.
Le Parti rappelle que notre pays, meurtri par la recrudescence des attaques terroristes, djihadistes et autres actes de banditisme, ne saurait supporter de tels comportements qui mettent en péril le très fragile processus de paix et de réconciliation.
C'est pourquoi l'URD appelle tous les groupes armés au respect strict de leur engagement à cesser les hostilités, invite la Médiation internationale à prendre toutes les mesures appropriées pour non seulement éviter de tels dérapages, mais aussi et surtout infliger des sanctions à tous ceux qui constitueraient un obstacle au retour de la paix.
L'URD invite le Gouvernement du Premier ministre Modibo Keita, à défaut de trouver une solution durable aux multiples problèmes sécuritaires de l'heure, à rendre sa démission.
L'URD présente ses condoléances aux familles des disparus et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
L'URD continuera à être vigilante et critique dans le respect des lois républicaines.
Bamako, le 22 juillet 2016
Le secrétaire à la communication
Maître Demba TRAORE
Officier de l'Ordre National

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here