Subventions aux clubs de ligue 1 Orange : La Fémafoot s’est endettée pour payer les montants du Djoliba AC, du COB et du Csk à hauteur de 45 millions Fcfa

La Fédération malienne de football vient de préfinancer les montants des subventions des clubs qui ont été maintenus en première division suite à la médiation de l’Assemblée nationale, dans le cadre de la crise au sein du football malien. Ainsi, le Djoliba AC, le Club Olympique de Bamako (Cob) et le Centre Salif Kéïta (Csk) ont reçu chacun, cette semaine, un chèque de 10 millions de Fcfa pour la première tranche, puis un deuxième chèque de 5 millions Fcfa pour la deuxième tranche. Ce n’est pas tout. Chacun de ces clubs empochera à la fin du championnat national Ligue 1 Orange un troisième chèque de 5 millions de nos francs.

En fait, c’est le Gouvernement du Mali qui devait payer ces montants. Puisque c’est l’une des recommandations de la médiation de l’Assemblée nationale pour une sortie de crise du football malien qui a duré plusieurs mois. Malheureusement, l’Assemblée nationale et le Gouvernement n’ont pas réagi, à ce jour, pour débloquer le montant additionnel devant permettre à ces clubs de jouer le championnat national Ligue 1. Ce qui est estimé à une enveloppe de 210 millions de Fcfa.

“En attendant la réaction de l’Etat, nous nous sommes endettés pour payer 15 millions de Fcfa à chacun des trois clubs, qui ont accepté de jouer le championnat national. Il s’agit du Djoliba AC, du COB et du CSK. Vous savez que l’Avenir de Tombouctou a catégoriquement refusé de jouer. Donc, le club est relégué en deuxième division. Il faut reconnaitre que les autres clubs du championnat ont bénéficié de cette subvention de la Fédération malienne de football dans le cadre de sponsoring qui nous lie avec Orange-Mali. Il s’agit de 20 millions de Fcfa par an” nous a confié le président de la Fémafoot, Boubacar Baba Diarra. Notons que cette subvention était de 16 millions de Fcfa avant l’arrivée de l’équipe dirigée par Boubacar Baba Diarra.

A.B.HAÏDARA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here