Tabaski 2016 : Plus de 280.000 moutons du Mali attendus

Le Sénégal peut compter sur le Mali pour satisfaire ses besoins en moutons de Tabaski. Cette année, les voisins maliens sont prêts à convoyer plus de 280.000 béliers dans le pays.

Les autorités administratives du Sénégal sont en train de mettre les bouchées doubles pour satisfaire les besoins en moutons de Tabaski des ménages. Depuis la tenue du Conseil interministériel, le 23 juin dernier, les acteurs impliqués tiennent régulièrement des rencontres multisectorielles. La dernière en date a été celle qui a réuni autour du ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, les associations d’éleveurs du Sénégal et leurs collègues du Mali regroupés au sein de la Fédération nationale des groupements de bétail viande et les transporteurs. Au terme de cette rencontre, les Maliens se sont engagés à convoyer, cette année, plus de 280.000 béliers sur le marché sénégalais pour les besoins de l’Aïd-el-kébir communément appelé Tabaski. « Beaucoup de moutons proviendront de la région de Mopti », a déclaré le directeur de l’Elevage, le Dr Dame Sow.

Les Maliens en ont profité pour évoquer, avec les autorités sénégalaises, certaines questions comme les tracasseries que rencontrent les transporteurs sur le corridor Dakar-Bamako, la mobilisation des véhicules le long des frontières entre les deux pays ainsi que les taxes abusives. Pour cette année, les besoins du Sénégal en moutons de Tabaski ont été stabilisés à environ 750.000 moutons, dont 260.000 pour la seule région de Dakar. Lors de la précédente édition, le Sénégal avait importé 362.000 béliers du Mali et de la Mauritanie sur une prévision de 400.000 têtes.

S. P. SADIO

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here