Adhésion des militants : 19 conseillers municipaux de Tombouctou, 9 de Goundam et 7 de Niafounké regagnent le Parti SADI

Le Parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance a profité de la rencontre de ses responsables et militants de la région de Tombouctou pour annoncer l’adhésion des conseillers municipaux d’autres partis et nouveaux militants de la 6ème région administrative à son organisation politique. La cérémonie s’est déroulée, le mardi dernier, dans le Centre Togola à Sabalibougou.
Après Ségou, où la même cérémonie a été organisée pour accueillir de nouveaux adhérents venant d’autres formations politiques, c’était le tour de Bamako. L’honneur est revenu à Sabalibougou en Commune V du district d’abriter cette cérémonie sous une pluie battante. Signe de bonheur dans notre tradition.
Après une présentation des nouveaux militants de Tombouctou, qui viennent de grossir le rang du Parti SADI (Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance) pour les confrontations électorales à venir, le représentant des nouveaux adhérents a pris la parole. Saloum Baby, de qui s’il s’agit, a déclaré que la contribution du Parti SADI dans la recherche de la paix et d’une sortie de crise pour que notre pays retrouve son unité est une des raisons de leur arrivée dans ce parti. Mais aussi sans oublier la politique de défense des causes des sans voix et des démunis par le Parti SADI dans un pays comme le nôtre.
Selon lui, le Parti SADI est un parti qui s’est engagé dans la lutte contre l’injustice, la corruption et la juste répartition des richesses de l’Etat sans aucune discrimination entre les fils du Mali. Convaincu du programme politique de son nouveau parti, Saloum Baby, le représentant des nouveaux adhérents, a annoncé que leur combat est de donner une assise de 80% au Part Sadi dans la région de Tombouctou. Il dira que ce travail a déjà commencé avec la mis en place de la coordination des femmes Aoua Keïta et la démission de 19 conseillers municipaux de Tombouctou, 9 de Goundam et 7 de Nianfounké de leur parti pour le Parti SADI.
Quant au secrétaire général du Parti SADI à Tombouctou, Hamedou Ag Hamane, il lui aussi annoncé que la section CNID de Tombouctou a regagné le parti du Dr Oumar Mariko, député à l’Assemblée nationale du Mali. Il estime que ces adhésions sont l’estime et la confiance que les Maliens vouent à Oumar Mariko et ses camarades qui se battent comme un beau diable pour que règnent la justice, le mérite et le travail bien fait dans notre pays.
Le président du Parti SADI, Dr Oumar Mariko, a fait le point de sa tournée dans les camps de réfugiés au Niger et en Mauritanie. Il a dénoncé les conditions inhumaines dans lesquelles vivent nos compatriotes qui ont fui leur pays à cause de la violence qui sévit depuis 2012 dans le Nord.

Y.S

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here