Apres le 27 novembre 2016: Amadou Haya Sanogo pourrait être recouvré la liberté

Les choses commencent à s’éclaircir sur l’affaire du Général Amadou Haya Sanogo, placé sous mandat de dépôt le 27 novembre 2013. Conformément à la loi pénale malienne, après trois ans de détention préventive pour des crimes qu’il est présumé avoir commis, le Général Sanogo pourrait être remis en liberté s’il n’est pas convoqué devant la Cour d’assises d’ici le 27 novembre 2016. Alors, que faudra-til faire avant cette fatidique date butoir ? Laisser le temps s’égrener ou l’envoyer devant une juridiction pour répondre des chefs d’accusation qui pèsent sur lui ?


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here