Attaque terroriste contre le camp de Nampala : La nation malienne, sous le choc, rend hommage à ses soldats tués pour la défense de la partie

Colère, amertume et déception se lisaient sur le visage des Maliens après que ses militaires positionnés à Nampala pour la défense de la patrie ont été sauvagement tués par une cohorte de criminels qui agissent au nom d’une idéologie obscurantisme. L’émotion était grande à Ségou, où on retenait difficilement les larmes. C’est dans cette ville que le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, au nom de la nation malienne, a rendu un hommage aux 17 soldats tombés les armes à la main sur le champ de l’honneur.
La cérémonie d’hommage s’est déroulée le jeudi dernier au camp Ahmadou Sékou de Ségou. Auparavant, le chef de l’Etat a rendu visite aux blessés à l’hôpital Nianankoro Fomba de la cité des Balazans.
Après le triste souvenir d’Aguel Ock où, en janvier 2012, nos soldats ont été froidement abattus par ceux qui animent aujourd’hui la triste célèbre Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), Nampala est depuis le 19 juillet dernier inscrit sur la liste des villes martyres de notre pays. Elle gardera le souvenir d’une localité où, sous le déluge de feu des gens sans foi ni loi, 17 de nos vaillants soldats engagés pour la défense des personnes et de leurs biens et la sécurisation du territoire national ont perdu la vie et 32 ont été blessés.
Vous n’êtes pas morts pour rien. Vous avez subi le même sort que ceux de nos camarades d’Aguelhok qui sont morts les armes à la main pour la même cause : défendre la patrie quel que soit le prix. La nation a déjà été reconnaissante envers vous en organisant une cérémonie d’hommage présidée par le président IBK. Et elle le restera toujours pour que d’autres tiennent le flambeau du patriotisme, de la bravoure et du sacrifice dont vous avez fait montre lors de l’attaque du camp de Nampala. Vos noms résonneront dans nos cœurs comme ceux de nos héros (Soundjata Keïta, Babemba Traoré, Almamy Samory Touré, etc.) qui ont opposé une farouche résistance à l’envahissement de notre territoire.
Voici la liste des soldats tués sur le champ de l’honneur et de la dignité, lors de l’attaque du camp de Nampala : adjudants-chefs Almoustapha Fané, Adramane Coulibaly, Souleymane Diakité, Yaya Traoré, les caporaux Diakaridia Coulibaly, Ali Mounkoro, Ibrahim Touré, Boureima Sawadogo, Mamoutou Naco, Sidi Coulibaly, le cavalier Drissa Diarra, Issa Diarra, Nouhoun Mounkoro, Souleymane Marré, Moussa Samaké et Adama ZONGO.
Dorment en paix vaillants soldats !
Y.S

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here