Les frasques du nouveau ministre de la réconciliation nationale : Il limoge le frère d’un Baron. Celui-ci menace de retirer le GATIA de la Plateforme… Et son fils arrêté pour homicide, agresse un policier…

On ne touche pas impunément au frère du Secrétaire Général du GATIA. Le nouveau ministre de la réconciliation nationale MOHAMED EL MOCTAR l’a appris à ses dépens mercredi dernier… Et puisqu’un malheur n’arrive jamais seul, son rejeton a été arrêté en fin de semaine dernière pour homicide alors qu’il se trouvait au volant d’un véhicule du département du paternel.

C’est après le conseil des ministres du mercredi dernier que le ministre MOHAMED EL MOCTAR a informé certains de ses collaborateurs dont Mohamed El Mididi Al Mouloud de leur limogeage. Mohamed El Mididi Al Mouloud est conseiller chargé de mission au même département. Il est aussi et surtout le frère de Fahd, Secrétaire Général du Groupe d’autodéfense GATIA, une des composantes essentielles de la Plateforme engagée en ce moment dans la guerre contre la CMA (La Coordination des Mouvements de l’Azawad).

Rappelons qu’El Mididi Al Mouloud a été nommé par le ministre de tutelle sortant Zahabi qu’un contentieux historique oppose à celui rentrant MOHAMED EL MOCTAR. Pour ce motif, ce dernier ne souhaite travailler avec aucun des anciens collaborateurs de son prédécesseur. Et puisque Mohamed El Mididi Al Mouloud est dans le cas, il a été purement et simplement limogé. Le chef de cabinet aussi.

Informé de l’abus dont son frère venait d’être victime, à savoir Mohamed El Mididi Al Mouloud, le secrétaire Général du GATIA se rendit immédiatement au ministère et menaça de faire quitter Groupe d’autodéfense de la Plateforme. Un argument qui fit fléchir le ministre.

En réponse, MOHAMED EL MOCTAR indiqua que la personne limogée n’est nullement Mohamed El Mididi Al Mouloud, mais plutôt Raïchaïtou Walet Tamata, la secrétaire. La pauvre ! Cette dernière qui avait été témoin des déclarations du ministre à propos de Mohamed El Mididi Al Mouloud n’en revint pas. Rouge de colère, elle claqua la porte et s’en alla.

La tension persiste à l’heure actuelle au sein du département où tous les proches du ministre sortant se font du souci. Surtout ceux dont le frère n’est pas secrétaire général du GATIA.

B.S. Diarra

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here