Promotion de l’emploi : PMU-ANPE : cap sur 500 emplois décents

Le Pari mutuel urbain du Mali (PMU-Mali) et l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) ont signé une convention pour la promotion de l’emploi au Mali.

La cérémonie de signature entre le PDG du PMU-Mali, Arouna Modibo Touré, et le directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, a eu lieu mercredi dernier à l’ANPE en présence de plusieurs cadres des deux services. L’objectif de cette convention est de promouvoir l’emploi afin d’atteindre les 200 000 emplois promis par le président de la République.

Le DG de l’ANPE a rappelé que les missions assignées aux structures de l’emploi et de la formation professionnelle demeurent la contribution à la mise en œuvre de la politique nationale d’emploi et de la politique nationale de la formation professionnelle. C’est pourquoi, a-t-il précisé, “l’objectif de création de 200 000 emplois d’ici 2018 demeure une préoccupation et résultat à atteindre par ces structures”.

La signature de cette convention s’articule autour d’un certain nombre d’actions qui sont : le perfectionnement des salariés permanents et d’employés vacataires à travers les différents modules ; la communication et l’exploitation régulière des statistiques d’emploi créés par le PMU-Mali ; la formation et l’insertion des revendeurs et prestataires du PMU-Mali et la communication à l’ANPE de nouveaux besoins de recrutement de société.

La convention entre les 2 structures permettra la création d’environ 500 nouveaux emplois qui seront comptabilisés dans les statistiques de création d’emploi ministère de l’Emploi.

Pour PDG du PMU-Mali, Arouna Modibo Touré, il est inadmissible que sa société, pour atteindre l’objectif de création de 200 000 emplois du président de la République lors de son premier quinquennat, reste en marge. C’est pourquoi, ajoutera-t-il, dans une synergie d’action le PMU-Mali et l’ANPE ont voulu mutualiser leurs efforts à travers un cadre approprié pour fournir des statistiques d’emploi créées du PMU-Mali, mais également, utiliser le centre de perfectionnement et reconversion pour la formation des agents permanents, vacataires et prestataires du PMU-Mali.

Le problème de l’emploi, a-t-il rappelé, ne concerne pas seulement les structures en charge de l’emploi, mais il doit être l’affaire de tous, car “l’emploi est transversal”. Il a aussi fait savoir que beaucoup d’emploi créés à travers le pays sont méconnus du grand public et des structures statistiques.

Ce partenariat entre le PMU-Mali et l’ANPE sera mis à profit pour combler un peu ce vide.

Youssouf Coulibaly

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here