Axe Banankabougou terminus-Stade du 26 mars : Le parcours de combattants pour les usagers

Depuis quelques semaines, surtout avec l’installation de la saison pluvieuse, il est devenu très difficile pour les usagers de la route de circuler sur l’axe Banankabougou Terminus-Stade du 26 mars tellement que la route est crevassée. Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita aurait pu s’en rendre compte à son passage le jeudi dernier pour se rendre à Ségou pour la cérémonie d’hommage au x 17 soldats tués lors de l’attaque de Nampala. Mais, pour masquer la chose et le lui cacher, tous les nids de poule ont été bouchés avant le passage du cortège présidentiel.

En effet, cela fait plusieurs semaines que les usagers de l’axe Banankabougou Teminus-Stade du 26 mars, une voie très pratiquée sont soumis à un véritable calvaire. Surtout au niveau de la station ‘’Petro EMY’’. Pour cause, la voie est devenue presqu’impraticable à certains endroits. Et du coup, il suffit qu’une petite pluie s’abatte sur Bamako pour que la circulation soit presque interrompue sur cette voie pour les petits véhicules. Ainsi, seuls les véhicules 4×4 et les gros porteurs peuvent se permettre d’emprunter cette voie en ce moment.

Les usagers de cette route avaient fondé leur foi sur la visite du président IBK à Ségou le jeudi dernier dans le cadre de la cérémonie d’hommage aux militaires tombés à Nampala. Mais contre toute attente, comme ils ont l’habitude de le faire, les responsables du Ministère de l’Equipement et des Transports auraient tout fait pour que le président IBK ne se rende pas compte de cet état de fait. Surtout que cette voie a plusieurs fois été ‘’réparée’’ depuis son arrivée  au pouvoir en 2013.

La première ‘’réparation ‘’ a eu lieu  à la veille de la cérémonie d’investiture d’IBK au Stade du 26 mars le 19 septembre 2013 avec la présence de plusieurs de ses pairs africains. Seulement quelques mois après ces travaux, la même voie s’est dégradée. Et les travaux repris à la faveur de l’entretien routier.

Mais voilà que depuis quelques semaines, cette même route est devenue quasiment impraticable pour les usagers.

Tout le gravier qui avait servi pour boucher les trous  s’est retrouvé aux abords de la route laissant les trous en l’état. Et ces trous ne cessent de s’agrandir de jour en jour sous l’œil indifférent des autorités chargées de la question.

D . D


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here