Mali: selon le parti d’opposition URD, il y a des failles dans la sécurité

Après les derniers affrontements entre groupes armés rivaux à Kidal (nord) et l’attaque contre un camp militaire au centre du pays, qui a causé la mort de 17 militaires maliens, le principal parti de l'opposition malienne a organisé lundi 25 juillet une conférence de presse à Bamako, pour dénoncer la politique nationale sécuritaire du gouvernement.

Au cours de la conférence de presse les responsables du principal parti de l’opposition malienne n’ont pas porté de gants pour évoquer le dernier revers subi par l’armée malienne dans la localité de Nampala. « Concernant les évènements de Nampala, nous reprochons au gouvernement de n’avoir pas pu équiper de manière conséquente nos forces armées pour riposter à des attaques pareilles », explique Salikou Sanogo, vice-président de l’Union pour la République et la Démocratie, l'URD.


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here