Communique: Les négociations entamées le 21 juillet 2016 entre le Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) et le Gouvernement de la République du Mali n’ont pas abouti.

Sur les 27 points de revendication portant, entre autres, sur l’adoption d’actes réglementaires, la rémunération directe (salaires) et indirecte des magistrats (indemnités, primes et autres rétributions), huit (08) ont été satisfaits par le Gouvernement.
Un point ayant été retiré des négociations, il en est resté 18 à incidences budgétaire et financière importantes.
Malgré sa bonne volonté, le temps imparti n’a pas permis au Gouvernement d’examiner les points restants pour y apporter des réponses satisfaisantes pour l’une et l’autre partie à la négociation.
Le Syndicat Autonome de la Magistrature ayant déposé un préavis de grève pour les 27, 28 et 29 juillet 2016, a décidé de rendre effectif son mot d’ordre de grève.
En conséquence, les magistrats ressortissants du Syndicat Autonome de la Magistrature observeront un arrêt de travail de trois jours devant se terminer le vendredi 29 juillet 2016 à 23 heures 59.
Le Gouvernement réitère son engagement ferme et sa volonté réelle de poursuivre le dialogue social dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et de travail des personnels de la justice en général et des magistrats en particulier. Il réitère son attente légitime d’une justice de qualité à la satisfaction du peuple du Mali au nom duquel la justice est rendue.
Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux appelle à un profond dialogue national de la justice incluant l’ensemble des acteurs de la justice, sous l’égide de médiateurs nationaux en vue d’aplanir les points de discorde et de les résorber./.
Bamako, le 26 Juillet 2016
Le ministre,
Mamadou Ismaila KONATE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here