Déclaration sur le rapatriement des Maliens d’Algérie

L’Algérie s’apprête encore à procéder à un rapatriement forcé de 494 ressortissants maliens vivants à Tamanrasset. Ce rapatriement forcé des maliens vers leur pays d’origine fait suite à des affrontements qui ont opposé les habitants algériens de Tamanrasset aux migrants. Depuis lors les migrants sont bloqués dans la ville, ils ne sont plus libres de leurs mouvements et ne peuvent plus continuer leur parcours.
Selon le Consul général du Mali à Tamanrasset, plus de 500 ressortissants maliens se seraient logés dans les locaux du Consulat depuis les affrontements, raison pour laquelle le gouvernement malien a décidé d’organiser cette opération de rapatriement qu’il prend en charge.
Pour rappel, entre 2014 et 2016, l’Algérie a rapatrié plus de 9263 ressortissants nigériens présents sur son territoire dont 4659 hommes, 1434 femmes et 3170 enfants.
• L’AME voudrait exprimer à travers cette déclaration, sa vive préoccupation et appelle les autorités maliennes à la protection physique des maliens et de leurs biens ;
• Exige que la dignité des migrants maliens et leurs droits fondamentaux soient respectés pendant ce rapatriement ;
• Invite les autorités à mieux protéger les intérêts des migrants maliens partis pour la recherche d’un monde meilleur ;
• Rappelons aux autorités algériennes que la libre circulation des personnes est un droit universel inviolable.
Bamako, le 22 juillet 2016
Le président
Ousmane DIARRA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here