Des militants du CNID et de Yéléma de Tombouctou débarquent au SADI

Le parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (Sadi) a rencontré ses responsables et militants de la région de Tombouctou au Centre Togola de Sabalibougou, en commune V du District de Bamako, le mardi 19 juillet 2016. La rencontre était présidée par le président du parti, Dr. Oumar Mariko.

 

Le ton de la rencontre a été donné par le président de la Coordination Sadi de la commune V du District de Bamako, Samou Sidibé, qui a souhaité la bienvenue au parti et à la délégation venue de Tombouctou. Après les mots de bienvenue de M. Sidibé, c’est le chef de la délégation venue de Tombouctou, Saloum Baby, qui a fait son exposé sur le niveau d’implantation du parti dans la région de Tombouctou, avant de présenter les nouveaux adhérents.

 

Démissionnaires du Cnid  et du parti Yéléma, les nouveaux membres du parti Sadi venus de Tombouctou n’ont rien laissé derrière eux dans leur commune. Hamedou Ag Hamama, secrétaire général de la section du Cnid de Goundam, a déclaré : «J’ai amené avec moi toute ma section, des femmes de la jeunesse. Je suis également venu au Sadi avec 9 Conseillers communaux. Telle est ma modeste contribution pour accompagner la vision politique que le Sadi prône en faveur de la paix. Nous travaillerons davantage pour une meilleure implantation du parti en vue de remporter les prochaines échéances communales et régionales jusqu’à la présidentielle avec la ferme volonté de les remporter».

 

Et au Dr. Oumar Mariko, président du parti Sadi de se réjouir : «C’est le couronnement d’un combat que le Sadi est en train de mener. Vous conviendrez avec moi que 35 Conseillers communaux ayant quitté d’autres partis politiques pour rejoindre le parti Sadi est une fierté pour nous, surtout la base sur laquelle ils sont venus. Ils ont dit clairement qu’au Mali, le parti qui travaille inlassablement pour que les Maliens se trouvent autour de l’essentiel, c’est le parti Sadi. Nous nous réjouissons de cette reconnaissance et de cette confiance placée en nous».

 

Gabriel TIENOU

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here