Récents combats a Kidal : La CMA soutenue et protégée par forces étrangères

Chaque fois que la CMA subit une défaite, des forces surgissent dans l’ombre pour l’aider. Ce fut le cas lors de la visite de l’ancien Premier ministre Moussa Mara à Kidal, et tout récemment contre le GATIA lors des combats violents à Kidal. Alors d’où viennent ces aides obscures ?
Engagée dans des affrontements terribles contre le GATIA depuis le début de la semaine dernière, la CMA avait connu des revers et une humiliante défaite à Kidal. Mais de façon spectaculaire, la situation s’est complètement renversée, comme ce fut le cas lors de la fameuse visite de l’ancien Premier Ministre Moussa Mara à Kidal. D’où cette question : qui aide la CMA à vaincre ses adversaires ?
Sur le plan militaire, les uns et les autres savent très bien que la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) ne vaut pas grande chose, mais chaque fois qu’elle s’engage dans un combat, elle est toujours vaincue avant l’arrivée de ses alliés. Au bout du compte comme par magie, elle prend le dessus sur ses adversaires.
Face à cette situation, d’aucuns vont jusqu’à pointer du doigt les forces étrangères déployées dans notre pays, et cela pour plusieurs raisons.
La MINUSMA a fait son communiqué après la défaite de la CMA. Il faut reconnaitre que les forces étrangères ont une manière drôle d’intervenir lorsqu’il y a un affrontement. En effet, chaque fois que le GATIA et la CMA ou tout autre groupe armé s’affrontent, les gens constatent que la MINUSMA ne fasse son communiqué que lorsque la CMA connait des revers. Sinon cette tension existe depuis le début du mois de juin. Pourtant en longueur de journée, les soldats de la CMA commettent des exactions sur les populations.
La position de BARKHANE n’est pas du tout claire !
Rarement l’opération Française dans le Sahel Barkhane fait des communiqués pour condamner ou au moins afficher sa position. Cette opération est tellement mystérieuse par son silence qu’elle devient intrigante. Une autre opération se cacherait-elle derrière Barkhane ?
En tout cas, beaucoup de débats se font aujourd’hui sur les vrais membres de la CMA qui tirent les ficelles dans l’ombre. Et en tant que ces hommes et ces femmes continuent d’alimenter les caisses, apporter des munitions et apportent autres soutiens logistiques à la CMA, cette crise ne verra point son épilogue…donc, il faut que cela soit clair.

Issa Kaba
Source: L'Express de Bamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here