Récompense du mérite : le Pr. Sidiki Traoré aux oubliettes ?

Sidiki Traoré, Professeur émérite de l’Enseignement supérieur, après 42 ans de loyaux services rendus à la Nation malienne, n’a eu aucune récompense, même une simple médaille Effigie d’abeille. Et pourtant, cet homme a consacré toute sa vie à l’école malienne.

 

Enseignant chevronné, il est le parrain de la 12ème promotion de l’Institut national de formation des travailleurs sociaux (Infts). Tout en se réjouissant pour cet honneur placé en lui par ses anciens étudiants de l’Infts, Pr. Sidiki Traoré déplore : «Les fils dignes du Mali sont toujours oubliés vite par les Maliens. Désormais, le mérite n’est pas récompensé». Et il a bien raison. Sinon, comment comprendre que dans ce pays on puisse distribuer des médailles à nombre de personnes, alors qu’en réalité, celles-ci ne sont que des proches ou des griots du pouvoir qui n’ont pu apporter grand-chose à la Nation malienne ?

 

Pourtant, M. Traoré est connu de tous au Mali comme étant un Professeur chevronné de l’Université de Bamako. Après avoir dédié sa vie à l’école malienne, il est actuellement à la retraite, sans aucune récompense. «Moi, j’ai tout donné au Mali en tant que fils de ce pays, mais je suis sorti par la petite porte. Mes efforts n’ont pas été reconnus par le Mali. Mes camarades peuvent en témoigner. Qu’est-ce que je n’ai pas fait pour notre école malienne ? Mais je suis parti à la retraite, sans une simple médaille, même une Effigie d’abeille. Et pourtant, nos autorités distribuent ces médailles, même aux plus ‘’déméritants’’. J’ai tout fait pour l’Institut national de formation des travailleurs sociaux (Infts) pendant dix ans. Mais quand je quittais, même une simple cérémonie de remerciement à mon honneur n’a été organisée. Je suis venu dans ce métier d’enseignant par vocation et par conviction. Raison pour laquelle je continue à enseigner à l’Université, au moins 2 heures par semaine pour ne pas rester en inactivité. Ce métier est noble et est un sacerdoce, mais très ingrat», a-t-il expliqué.

 

À la question de savoir quel est son sentiment propos de sa désignation comme parrain de la 12ème promotion de l’Infts, cette année, M. Traoré répond : «Ça me touche énormément. Là où je suis, les mots me manquent pour dire merci à ces étudiants finalistes. Mais, le jour de la sortie de leur promotion, je viendrai pour leur témoigner de vive voix toute ma reconnaissance. Je n’avais pas pensé à un tel acte à mon égard à l’Infts, mais ceux qui l’on fait, méritent des bénédictions. Je leur souhaite bon vent pour la suite de leur cursus scolaire et professionnel».

 

Rappelons que Pr. Traoré est admis, depuis décembre 2013, à faire valoir ses droits à la retraite après 42 ans de loyaux services rendus au Mali, dont 10 ans à l’Institut national de formation des travailleurs sociaux, sans aucune décoration nationale. Une injustice qui ne dit pas son nom ? À nos plus hautes autorités de répondre.

Ousmane DIAKITE/Stagiaire


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here