Reformes politiques : La Commission des Lois de l’AN consulte les OSCs sur le sujet

Recueillir l’avis et l’expertise des différentes couches de la population malienne sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles à venir; tel est l’objectif assigné à une rencontre entre les parlementaires de la Commission des Lois constitutionnelles de l’Assemblée Nationale et les Organisations de la Société Civile (OSCs). Cette rencontre initiée par le consortium NDI/NIRAS s’inscrit dans le cadre de l’élaboration et de l’adoption du Plan Stratégique de Développement Institutionnel de l’Assemblée Nationale (PSDIAN) 2015-2025. C’est le Grand Hôtel de Bamako qui a servi de cadre à cette rencontre au cours de laquelle la Commission Lois et des OSCs identifiées comme actives dans les centres d’intérêt des groupes cibles se sont concertés pour déterminer les domaines dans lesquels seront matérialisées leurs collaborations. La cérémonie d’ouverture de cet atelier s’est déroulée le mercredi 27 juillet 2016. Elle a enregistré la présence du représentant du consortium NDI/NIRAS en la personne de M. Seybou Traoré et le président de la Commission Lois de l’AN l’honorable Zoumana N’tji Doumbia.

A la suite des mots de bienvenue et du rappel du contexte de la rencontre par M. seybou Traoré, l’honorable Zoumana Doumbia a décliné l’objectif spécifique de ces assises. Il s’agit selon lui d’identifier, à travers des discussions avec les organisations de la société civile et des représentants des groupes citoyens, une ou deux initiatives de réforme et de définir un processus et un chronogramme pour entreprendre des mesures législatives sur chaque élément de la réforme. « Appuyer la Commission des Lois dans la recherche, l’examen et l’élaboration des lois pertinentes, et prévoir le cadre de collaboration pour les accompagner tout le long du processus » était également inscrit à l’ordre du jour de la rencontre dira l’honorable Doumbia. C’est alors que les participants venus de la Commission des Lois et des OSCs soit 12 députés, 4 assistants et 15 OSCs se sont penchés pour valider de façon consensuelle les documents qui se seront produits par les plénières de la rencontre.

André SEGBEDJI/abamako.com

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here