Arrestation de l’Emir d’Ançar dine du Macina: Les forces spéciales maliennes prouvent leur prouesse

Une promptitude inouïe des forces spéciales maliennes dans la forêt de Wagadou a mis hors d’état de nuire celui qui avait promis l’enfer au centre du Mali.
Le bastion militaire de Nampala, à la frontière mauritanienne, dans la 4è région administrative du Mali avait fait l’objet d’une attaque odieuse de cette branche d’Ançar dine, le mardi 19 Juillet 2016 vers 05h du matin. Les services de renseignement maliens ont encore fait preuve de performance en mettant fin à la cabale de son mentor.
La Katibat de Macina qui a revendiqué beaucoup d’attaques au sud et au centre du pays, était à sa 1ère opération du genre. Cette attaque fut un coup dur porté à la grande muette car elle a perdu 17 hommes et 38 blessés et perdu beaucoup de matériels militaires, selon un bilan officiel établi par les autorités maliennes.
Ainsi, le jeudi, 21 juillet, un hommage mérité a été rendu aux militaires vaillamment tombés lors du forfait de Cheick Yahya et de ses hommes.
Des funérailles nationales leurs ont été organisés. Une cérémonie qui a regroupé toutes les sensibilités à tous les niveaux du pays dans le Camp militaire Ahmadou Sekou Tall de ségou sous la haute présidence du Chef de l’Etat, Chef suprême des armées Son excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, accompagné par une forte délégation.
Ce jour mémorable fut l’occasion une fois de plus pour IBK de vanter la prouesse des Famas et aussi lançait-il : « Toute vie n’est pas une dignité, mais la leur fut dignité jusqu’à l’heure ultime. Nous sommes fiers de votre sacrifice et nous n’allons pas tarder à répondre à cet acte barbare », en Bambara.
Le chef suprême des armées a réitéré sa totale confiance aux FAMa qui sont, dit-il, à la hauteur des attentes et relèveront les défis sécuritaires auxquels le pays est confronté.
Le Président IBK a surtout insisté sur la coopération militaire entre le Mali et les partenaires, laquelle se doit d’être plus concrète.
Pour lui, il faut une vraie solidarité de ceux qui se disent partenaires du Mali.
“Je me soucie jour et nuit des conditions de travail de nos forces armées et je ne cesserai de me battre afin qu’elles aient ce qui leur faut pour défendre la patrie. Il nous faut des hélicoptères de combat, d’avions de reconnaissance et de transports”, a affirmé le président de la République.
L’allocution présidentielle n’a pas été vaine.
En effet, les forces spéciales maliennes l’ont donnée tout le sens qu’elle pouvait avoir.
Même blessées dans leur intégrité morale, les forces maliennes ont fait preuve de vaillance et de dextérité en traquant les hantés du mal et du diable dans leur dernier retranchement.
Ce qui prouve à suffisance, la capacité des Forces spécailes et de l’armée dans toute sa composante à faire face la situation d’insécurité qui prévaut dans le pays.
Mahamoud Barry, l’Emir de la Katibat qui a perdu plusieurs de ses hommes est désormais hors d’état de nuire depuis hier mardi et attendra son sort dans la prison centrale de Bamako.
Le renseignement est plus que jamais important pour des opérations de ce genre. La population qui ne cesse de croire à la capacité d’action des services de renseignement doit à plus d’un titre accompagner les hommes dans leur mission régalienne de tous les jours.
L’arrestation de l’Emir de la Katibat de Macina est une grosse épine de moins dans les pieds des Famas.
Aujourd’hui, toute la nation malienne loue les actions de nos forces spéciales qui ne cessent de surprendre par leurs démonstrations de force à finir une fois pour toute avec la crise sécuritaire qui mine le pays. Pour preuve de sources sécuritaires, trois tentatives de ce genre ont été déjouées par nos services de renseignement et de sécurité.
En tout cas, les commentaires vont bon train partout dans la Capitale et aussi dans le Mali profond pour louer la virtuosité et l’adresse de nos services de renseignement et aussi l’aptitude de l’armée à pouvoir déloger l’ennemi de son trou. Cette arrestation est une alerte désormais à tous les autres bandits non encore capturés à l’être dans un bref délai. Les Famas jurent désormais d’assainir l’honneur de la nation malienne terni par des mois de bestialité et d’atrocité.
Mamadi Cissé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here