« Citadelle du Désert » : une opération de sécurisation de la ville de Tombouctou

Du 24 au 27 juillet, les éléments de la Force du Secteur Ouest de la MINUSMA, en coordination avec les Forces de Défense et de Sécurité Malienne (FDSM) et celle de l’Opération Française Barkhane, ont mené une opération de sécurisation de la ville de Tombouctou dénommée "Citadelle du Désert". Neuf unités ont participé à cette opération tripartite de grande envergure. Chacune des trois Forces, a mobilisé trois unités qui ont opéré conformément à leurs mandats respectifs et dans des zones différentes.
Ensemble avec les FAMa et Barkhane, la Police des Nations Unies (UNPOL), la Gendarmerie et divers contingents de la MINUSMA, dont les burkinabés et les suédois mais également l’unité aérienne salvadorienne et celle de déminage du Cambodge, ont fait équipe pour rassurer et protéger les populations de la cité des 333 saints.

Au cours de ces jours, des patrouilles diurnes et nocturnes ont été effectuées dans la ville et ses alentours ainsi que de poste de contrôle routiers et dans des domiciles ciblés. Des actions menées avec un appui aérien, à travers des vols de reconnaissances et des vols de rappe. « L’opération citadelle est une réponse aux attaques successives contre des checkpoint des Forces de Défense et de Sécurité Maliennes à Tombouctou, pendant ses de deux dernier mois » a indiqué l’adjoint du Commandant de la 5ème région militaire de Tombouctou, le Col Fatogoma Traoré.
Au cours de la journée du lundi 25 Juillet, les Casque Bleus ont mené des activités civilo-militaires au profit des populations de la ville de 333 Saints. Il s’agit : d’une opération de ramassage d’ordure dans le quartier Sankoré, un don de produits de première nécessité à l’école de sourds muets, et d’une assistance en médicaments au Centre de Santé de Référence de Tombouctou. Ces activités font partie d’une série d’efforts visant à soulager les maux des populations vulnérables et renforcent la confiance entre les communautés et le personnel de la Mission Onusienne.
Le maire de la ville de Tombouctou, Halé Ousmane, a renouvelé sa reconnaissance à la MINUSMA pour son engagement en faveur de la Paix et de la Stabilité des communautés. «Vous venez encore apporter de la joie dans les cœurs de nos populations qui voient la MINUSMA mettre fin à un calvaire pour ce quartier. Avec cette opération de ramassage d’ordure, les populations vont retrouver un environnent assaini sans moustiques ni mauvaises odeurs. Ensemble avec le chef de quartier, nous allons trouver un mécanisme qui empêche que les ordures s’accumulent à nouveau sur ce site » a-t-il déclaré.
Le dernier jour des opérations, une conférence de presse a été organisée, dans la salle de réunion de la zone de défense n°5, pour faire le point sur les missions effectuées. Le Commandant du détachement de Barkhane à Tombouctou a signalé que la mission des forces françaises « est d’appuyer les FAMa comme c’est déjà le cas depuis trois ans. Cette opération a permis de mettre en avant les FAMa et les efforts de coordination ».
Pour sa part, Le Colonel Gilles CHOUAN, Chef des opérations militaires du Secteur Ouest de la MINUMA, a rappelé que ce secteur a mis en place un meilleur mécanisme de coordination entre les différentes troupes, en vue d’apporter la plus large protection possible aux populations. « Cette opération a été une occasion d’aller vers les populations, les assurer que les forces sont à leurs côtés mais aussi d’approfondir la confiance entre les FDSM et les forces internationales » a-t-il ajouté.
Le Chef du bureau régional de la MINUSMA a tenu à souligner l’utilité de cette méthode dans la coordination des opérations de sécurisation. « Malgré que nous ayons des mandats différents, toutes ces forces ont planifié et mené ces actions ensemble. La capacité d’agir, de travailler ensemble sur des objectifs communs, choisis de façons coordonnée, nous rendra plus efficace qu’auparavant. Cela est aussi un message à ceux qui veulent perturber le processus de paix » a-t-il fait savoir.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here