Comite de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali : « L’ASECNA a pris ses responsabilités envoyant ses propres cadres à faire les travaux sur le terrain » dixit : M. Rassemngar

La Direction des Finances et du Matériel du ministère de l’Equipement, des Transports et Désenclavement a abrité, le 21 juillet dernier, la 26ème session du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali. L’ouverture des travaux était présidée par la ministre de tutelle Traoré Seynabou Diop en présence de son Secrétaire général, Makan Fily Dabo et du représentant du Directeur général de l’ASECNA, Yéna Rassemngar.
Cette session du comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali avait à son ordre du jour l’examen de l’état d’exécution des résolutions et recommandations des sessions précédentes, la certification des comptes, le point sur l’exploitation des équipements, les infrastructures techniques et les ressources humaines.
Mieux encore, il s’agissait de faire l’examen de l’état d’exécution du budget de 2016 au 31 mai 2016, l’examen et l’adoption d’un collectif budgétaire et l’adoption des textes d’organisation et de fonctionnement du Comité de gestion.
Intervenant au nom du Directeur général de l’ASECNA, Yéna Rassemngar, a noté que des efforts d’investissements considérables ont été réalisés ces derniers temps dans le cadre des activités du nord du Mali notamment des équipements acquis dans le cadre du plan d’urgence, l’acquisition des groupes électrogènes, des tours mobiles et tout ce qui s’en suit dans le domaine de la sécurité sont évalué à plus de 20 milliards de FCFA.
Toujours selon lui, l’ASECNA n’a ménagé aucun effort pour réaliser ces investissements propres, surtout lorsque les partenaires avec lesquels l’ASECNA a signé des contrats devaient venir. Mais au regard des aspects de sécurité, les partenaires ne l’ont plus fait. Et l’ASECNA a pris ses responsabilités envoyant ses propres cadres à faire les travaux sur le terrain, a laissé entendre M. Rassemngar.
Le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, dans son allocution a évoqué les contraintes et les difficultés actuelles d’exploitation sur certains sites. Aussi, elle a souligné l’engagement du Gouvernement malien à reprendre les activités dans la partie septentrionale du pays.
Par ailleurs, le ministre a invité les membres du comité à réfléchir sur le mécanisme de financement des investissements à travers le Plan quinquennal de Services et équipements (PQSE). La mise en œuvre de ce plan est aussi importante pour mettre en place les outils d’exploitation sur des sites, a-t-elle expliqué.
Selon le ministre, la mise en œuvre du projet d’amélioration et d’embellissement des façades des bâtiments commerciaux de l’Aéroport Internationaux, Modibo Keita- Sénou en cours de réalisation s’inscrit dans le cadre des préparatifs du sommet Afrique-France prévue en janvier 2017.
Pour conclure, Mme le ministre a invité l’ensemble des intervenants à savoir ASECNA, Entreprise et Bureaux de contrôle à s’engager rigoureusement afin que les travaux soient achevés dans le délai contractuel.
DIAK

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here