Déguerpissement des grandes artères de Bamako : La première grande opération du gouverneur Ami Kane

Nous savons de part les actes posés dans le passé qu’elle est une femme de poigne, mais avec le nouveau poste qu’elle occupe aujourd’hui, pourra-t-elle relever les nombreux défis avec fermeté ?

C’est en tout cas la première grande opération de l’ancienne commissaire de Police n’est pas chose aisée.

Depuis sa nomination comme gouverneur du District de Bamako le 01 juillet dernier, une frange de la population de la ville  des trois caïmans ne dorme  plus que d’un œil. C’est le cas des gens qui occupent illégalement les grandes artères de Bamako. Depuis des décennies, les différents gouverneurs tentent de trouver des solutions à ce problème sans succès. Ces gouverneurs, pour la plupart des cas ont échoué à faire déguerpir les  commerçants détaillants, les vendeurs à la sauvette qui occupent ces lieux.

Mme Sacko Aminata Kane qui a donc été récemment nommée à ce poste, vient de prendre la décision de nettoyer complètement ces coins.

En effet, depuis le vendredi 22 juillet dernier, une grande opération de déguerpissement a démarré au niveau du grand marché de Bamako. Cette fois-ci, c’est la gendarmerie qui est mise à contribution pour mener cette opération en compagnie des agents de la voirie. Les grandes artères sont bouclées dès la matinée par les gendarmes et les agents de la voirie. Ils dégagent les étalages et autres matériels qui empêchent la fluidité de la circulation.

Cette opération constitue un coup dur pour les commerçants qui occupent ces lieux. Cette première grande opération de l’ancienne directrice de la brigade des mœurs est très mal perçue par ces commerçants.  Elle paralyse le commerce des propriétaires  de boutiques qui font face à ces artères, car les routes restent bloquer pendant des heures. Cela empêche les clients de faire des mouvements.

En plus des commerçants, il y a aussi les transporteurs qui prennent en mal cette opération à cause de la même situation. L’accès de plusieurs endroits devient impossible. C’est pourquoi, les chauffeurs de taxis et de « Sotramas »  acceptent très mal cette situation.

« L’occupation des artères par ces détaillants n’a jamais été appréciée par les Bamakois. C’est pourquoi, chaque fois qu’une opération est engagée pour les faire dégager, elle est bien appréciée par la population. Cette nouvelle tentative non plus ne déplait pas aux Bamakois, surtout quand c’est une dame de fer comme Ami Kane qui prend la décision », précisent certains Bamakois. Un enseignant rappelle ce qui suit : « Je pense que l’avenir de Mme Sacko dépend de cette opération. Si elle parvient à mener cette opération jusqu’au bout le reste de son travail sera plus facile. Les Bamakois sauront que c’est la même Ami Kane qui est là. Au cas contraire on dira qu’elle est devenue politique comme ses prédécesseurs. On ne sait pas ce qui empêchait ceux-ci d’aller jusqu’au bout des opérations entamées ».

En tout cas, d’autres grands chantiers attendent l’ancienne commissaire du 11e arrondissement comme : l’insalubrité, l’insécurité grandissante, l’organisation des élections communales à venir mais aussi la divagation des animaux dans les rues de Bamako. Connaissant bien sa fermeté et sa rigueur, elle est appelée à assurer toute la transparence de ces élections.

Aujourd’hui donc, tous les yeux sont braqués sur le grand chef de Bamako.

Issa Kaba

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here