En soutien aux populations de Gao, Kidal et aux FaMa : «AnkaBèn» et «AnwTè Son» marchent ce samedi 30 juillet

Face aux récents événements survenus à Gao et Kidal, les mouvements «AnkaBèn» et «AnwTè Son» ont décidé de se faire entendre.
Ce mardi 26 juillet 2016, les responsables de «AnkaBèn» et «AnwTè Son», deux mouvements de la société civile, et leurs alliés ont annoncé, à la faveur d’un point de presse animée au Centre international de conférence de Bamako, une grande marche de soutien dans l’après-midi du samedi 30 juillet 2016.
Dans une déclaration lue par leur porte-parole, en l’occurrence l’honorable Moussa Timbiné, les organisateurs affirment vouloir ainsi contribuer à l’apaisement et à réunir les Maliens autour de leur pays.
Selon eux, cette marche qui ira de la Place de l’Indépendance au monument de la Paix est organisée en soutien aux jeunes de Gao et aux populations de Kidal parfois victimes innocentes d’affrontements armés. Elle sera aussi en soutien aux forces armées de défense et de sécurité maliennes et à l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.
Elle est surtout la marche de ceux qui croient à la paix, à la «chance que représentent les accords de paix», à notre devoir d’accompagnement sa mise en œuvre pour l’avenir de notre pays. Partant, l’honorable Timbiné et les siens ont lancé un appel aux forces républicaines, soucieuses de l’unité nationale, de l’intégrité du territoire et sensibles aux souffrances des Maliens à se joindre à cette marche pour ainsi montrer leur attachement aux villes martyrs de Gao, Kidal et aux forces armés maliennes (FAMa).
«Le camp de la paix, c’est celui de la construction, de la compréhension, de la raison, de l’effort, de l’intérêt général, de la patience…», peut-on lire dans la déclaration.
Bakary SOGODOGO

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here