Lutte contre le terrorisme : Arrestation d’un important chef terroriste

Les services de sécurité viennent de mettre la main sur Mahamoud Barry, complice et disciple du fantomatique Ahmadou Koufa, le sulfureux prédicateur invisible depuis 2012 mais toujours présent dans les esprits. L’homme dirigeait un groupe armé opérant dans le Macina et perpétrant des actes de violence sur les civils et les militaires.

Né vers 1980 à Koro (région de Mopti), le suspect est marié à deux épouses et père de 8 enfants. Il fut l’imam d’une mosquée à Sénou. Ce lieu de culte est situé derrière le camp des Chinois. Adepte de la Dawa, il faisait des prêches enflammés avec son mentor Ahmadou Koufa à Bamako et à Sévaré avant l’éclatement de la crise.

En raison de son rapprochement idéologique avec le chef, Mahamoud Barry est monté rapidement en grade dans la hiérarchie de la galaxie de l’islam radical. Il sera alors désigné par Ahmadou Koufa, pour diriger une unité de combat d’Ançar-Dine dans le Macina.

Mahamoud Barry a eu cet honneur grâce à sa maîtrise du saint Coran et son charisme pour mobiliser des adeptes. L’homme va ensuite rejoindre les groupes terroristes qui occupaient la forêt de Wagadou où il se consacrera avec beaucoup de zèle à sa tâche de prédicateur, leader idéologique, porteur d’un discours salafiste rigoureux principalement dirigé contre l’Etat malien.

Des enregistrements vocaux et vidéos de ses prêches enflammés et extrémistes ont été largement diffusés dans le milieu peul au Mali et en Mauritanie. Mais, c’est en mai dernier, qu’il sera connu du grand public à travers une vidéo de propagande publiée sur Internet, dans laquelle il se présente sous le nom de guerre de Abou Yéhia et en tant qu’émir d’une unité de combat affiliée à Ançar-Dine dans le Macina. Dans cette image qui le met au premier plan, il présente ses effectifs, ses moyens et fait l’apologie du djihad.

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here