Mali : Construit par des Keita, détruit par un Keita

La gestion du pouvoir au Mali, les Keita sont l’un des détenteurs qui ont marqué l’histoire. Depuis le temps de l’Empire du Mali qui avait pour roi le fils prodige Soundjata Keita. Son règne, sans reproche, chanté par les griots depuis les années 12 00 jusqu’à nos jours et rendu aussi visible à travers des écrivains (noirs et blancs) de marque fait la gloire du peuple malien. Un pouvoir au service du peuple avec une garantie constitutionnelle. La charte de Kouroukanfouga qui définissait les tâches de tout un chacun (ethnie) dans la société a façonné un type d’homme idéal avec le cousinage à plaisanterie qui a renforcé la cohésion sociale et cultivé l’esprit de patriotisme. La dignité était une des marques les plus chères pour le malien de cette époque. Il s’efforçait pour ne pas être accusé par sa société d’une faute grave et au bout du compte  être excommunié.

Cet esprit né et entretenu par le fils ‘’Lion’’ ancêtre des Keita a été préservé dans ce pays et même le vent du colon n’a pas pu le balayer.

En 60, l’indépendance est acquise grâce aux efforts inestimables d’un autre Keita. Il s’agit bien de Modibo Keita. Lui et ses hommes se sont inscrits dans la dynamique de poursuivre  la mission  noble des aïeux. Le choix du Mali parmi les empires et la préservation de l’idéologie ‘’ au service de ma patrie’’ en sont des illustrations parfaites de leur attachement à l’histoire glorieuse. Ce socialisme en 8 ans avait propulsé le Mali dans le rang des pays Africains fraichement indépendants les mieux développés. Ainsi,  la sous région et même l’Afrique toute entière voyaient en ce Mali une fierté africaine mais aussi mondiale.

L’espoir s’arrête là ! Depuis que l’armée  a renversé Keita tout a changé dans le pays. Et les régimes successifs ont chacun contribué à l’effondrement de nos valeurs.

Depuis 2013, un autre Keita est aux commandes des affaires de l’Etat. Elu, par miracle, grâce au coup d’Etat des militaires de Kati, cet homme placé au rang des messies par le Peuple malien a vite brisé  les espoirs. Trois ans de gestion, rien de potable. Tout va de mal en pis. Aucune des promesses de campagne n’est concrétisée. Et la seule chose déplorable qu’on constate : le pays marche tout droit au mur. En un mot, c’est le chaos total !

Boubacar Yalkoué


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here