Sécurité alimentaire : la solution par le renforcement de la petite agriculture

C’est dans ce cadre que deux projets financés à hauteur de 55 milliards de Fcfa, seront mis en œuvre pour lutter contre la pauvreté à travers la mise en valeur de 4.926 ha de périmètres irrigués. Ils toucheront directement 5 700 exploitations agricoles.
Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Daniel Siméon Kéléma, a présidé lundi, dans la salle de conférence de la direction des finances et du matériel du département, les travaux de la première session du comité de pilotage du Projet de renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnel dans 4 régions et le district de Bamako. C’était en présence de la majorité des membres du comité composé des représentants de plusieurs départements ministériels et des services rattachés du ministère de l’Agriculture. Cette session inaugurale était consacrée principalement à l’adoption des plans de travail et au bilan annuel 2016 des deux projets.
Dans le cadre de sa politique d’adaptation aux changements climatiques, notre pays met l’accent sur la maîtrise de l’eau pour sécuriser les productions agricoles. Les aménagements hydro-agricoles et l’irrigation sont à cet effet mis en avant comme les alternatives les plus sûres. Pour opérationnaliser les politiques et les stratégies, le gouvernement a initié sur le financement de la Banque africaine de développement (BAD), la mise en œuvre de 2 projets pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les régions de Koulikoro, Sikasso, Ségou et le district de Bamako.
Il s’agit du Projet de renforcement de la sécurité alimentaire par le développement des cultures irriguées (PRESA-DCI) et du Projet de renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la région de Koulikoro (PRESAN-KL). Le budget total se chiffre à 55 milliards de Fcfa. Le premier projet est conjointement financé par le Fonds africain de développement (FAD), l’Etat malien et les bénéficiaires. Il doit réhabiliter 4.926 ha de périmètres irrigués dans les régions de Koulikoro, Sikasso et Ségou. Ce projet permettra de rendre les périmètres aménagés, économiquement rentables et durables à travers une production adaptée aux besoins des consommateurs, en s’appuyant sur l’irrigation avec la maîtrise totale de l’eau et le développement des cultures irriguées.
Le second projet est financé par un don du groupe des 20 pays les plus industrialisés du monde (G20), dans le cadre du programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP). Le financement comprend aussi deux prêts du groupe de la BAD (FAD et FSN) et une contribution de l’Etat. Sa zone d’intervention porte sur 6 sites agricoles de la région de Koulikoro (cercles de Kangaba, Kati, Koulikoro).
Les deux projets riment avec la stratégie nationale de développement de l’irrigation adoptée en 1999, la stratégie nationale de sécurité alimentaire de 2002, la politique de développement agricole (PDA) et le Programme national d’investissement du secteur agricole (PNISA) adoptés respectivement en 2013 et 2014, a assuré Daniel Siméon Kéléma.
Dans le souci de garantir leur durabilité, une forte implication des Offices et des services techniques du développement rural s’avère indispensable, a estimé le président du comité de pilotage. Ainsi, le Projet de renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnel dans la région de Koulikoro contribuera à alléger la pauvreté dans la région. Il permettra d’accroître la production des filières rizicoles et horticoles, mais aussi les revenus des populations cibles, par la maîtrise de l’eau et la valorisation des produits.
Le renforcement de la sécurité alimentaire par le développement des cultures irriguées, estime-t-on, sera un vecteur de création d’emplois et de richesses à travers la mécanisation et le développement de petites et moyennes entreprises en Groupements d’intérêts économiques. Ces derniers seront dotés des équipements de démonstration et accompagnés par des prestataires spécialisés.
C. A. DIA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here