Signature de convention Mali- France : Le programme de Bourses d’excellence renouvelé pour quatre ans

La ministre en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr, Assétou Founè Samaké, dite « Migan » et l’Ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, ont procédé, le lundi 25 juillet, dans la salle de réunion du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, à la signature d’une convention relative au programme de Bourses d’excellence franco-maliennes, qui associe l’Université de Grenoble-Alpes.

Il est à rappeler que cette signature de convention permettra de donner une suite au programme « 300 jeunes » initié il y a 15 ans et qui arrive à terme cette année. Ce programme est également cofinancé à parité par les Gouvernements maliens et français.

Depuis l’année 2000, ce programme a concerné de nombreux jeunes, venus de tous les horizons du Mali, qui ont bénéficié d’une bourse pour poursuivre des études supérieures en France. Leurs parcours académiques ont été particulièrement brillants. Ils sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à venir servir leur pays.

Les parcours des anciens boursiers qui sont revenus au Mali sont également des parcours d’excellence. Les plus nombreux sont venus se mettre au service de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Mali. Ils contribueront à former les élites maliennes de demain. D’autres ont intégré de hautes fonctions au service de l’Etat ou ont créé des entreprises de qualité.

Les deux pays ont donc convenu de poursuivre l’opération et d’étendre le parcours aux étudiants titulaires d’une licence. L’objectif est de former jusqu’au niveau master ou doctorat des étudiants qui doivent constituer les futurs cadres de l’économie malienne.C’est ainsi que l’Ambassadeur de France au Mali a tenu à saluer le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dans la conduite de ce programme. Il a également remercié l’Université de Grenoble-Alpes qui accueille les lauréats pour les premières années de leurs études en France, sans laquelle ce programme ne pourrait pas exister.

La ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du Mali a laissé entendre que l’ex-Président de la République du Mali, Alpha Oumar Konaré, est l’initiateur de ce programme décennal avec les Français.

Selon elle, pour bénéficier de cette bourse d’excellence, il faut avoir au moins 15 de moyenne dans les trois classes au lycée, c’est-à-dire : les 10ème, 11ème et 12 ème années. Les élèves qui détiennent cette note procéderont encore à un concours. Et les 25 meilleurs, qui auront au moins 15 de moyenne, seront retenus et bénéficieront de cette Bourse d’excellence pour la France.

La ministre de rappeler que des modifications ont été apportées dans l’octroi de cette Bourse d’excellence. Elle n’est plus au niveau des lycées, mais au niveau de la licence. Et cela, parce qu’il a été constaté que le Mali n’a pas assez de professeurs d’enseignement supérieur dans ses Universités, donc, le besoin se fait sentir. Les détenteurs de licence, qui remplissent les conditions ci-dessus indiquées, bénéficieront de cette Bourse d’excellence et partiront en France pour être formés pendant 2 ans au lieu de 5 ans contrairement au cas des lycéens, a expliqué la ministre Samaké.

Elle a, par ailleurs, conclu que ces étudiants, après leur retour au bercail, ne sont pas forcément obligés d’aller enseingner, ils peuvent faire autres choses. Mais le pays voulait que le maximum soit incorporé dans l’enseignement supérieur.

Adama Bamba

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here