Suite aux attaques de Nampala et aux affrontements de Kidal: L’URD met en garde le gouvernement

Un oiseau de malheur s’est de nouveau abattu sur le nord du Mali comme en témoigne les récentes violences à Kidal et à Nampala. Face à cette situation le parti de la poignée de main a tenu un point de presse le lundi à la maison de la presse pour dénoncer le manque de réactivité du pouvoir.
Pour le premier vice président de l’URD le professeur Salikou Sanogo le gouvernement est en manque de solution pour la résolution de la crise du nord. Pour Salikou Sanogo le Mali en a assez entendu des chants de sirène du président de la République surtout par rapport à l’équipement de l’armée. Pour lui les propos du président à Ségou lors des obsèques des soldats tués à Nampala ne sont qu’un divertissement histoire de camoufler son aveu d’impuissance. Il n’a pas manqué d’évoquer les affrontements meurtriers de Kidal entre le GATIA et la Plateforme qui malheureusement sont les résultats de l’accord d’Alger qui a été mal négocié.
Pour Me Demba Traoré le secrétaire Général de l’URD le président IBK se moque des Maliens quand il a le courage moral de dire que ce sont les amis du Mali qui empêchent le Mali d’acquérir des équipements militaires surtout des moyens aériens. A l’en croire l’opposition aurait pu soutenir le pouvoir, si le président El Hadj Ibrahim Boubacar Keita tenait compte des critiques. Selon Me Demba Traoré quand il achetait l’avion présidentiel il n’a pas parlé d’embargo.
Me Boubacar Karamoko Coulibaly les yeux rouges de colère a dans des propos assez durs souligné que le président IBK a été élu pour trouver une solution aux problèmes du Mali. S’il estime qu’il ne peut plus supporter le fardeau Mali qu’il rend le tablier ça aussi c’est la démocratie a-t-il dit.

Badou S. Koba

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here