Tennis de table, tournoi de la Zone III : Le grand baptême du feu de sélection nationale

«C’est une divine surprise pour nous. Très honnêtement, on ne s’attendait pas à une telle performance de notre sélection nationale pour son baptême du feu à ce niveau de compétition». Ces propos du président de la Fédération malienne de tennis de table (FMTT), Abdoulaye Sidibé résument parfaitement le sentiment général du monde du tennis de table malien après la participation de notre pays au Tournoi ouest-africain de la Zone III qui s’est déroulé du 15 au 19 juillet au Palais des sports de Treichville à Abidjan en Côte d’Ivoire. Pour sa première participation à ce tournoi qui regroupe l’élite du tennis de table de l’Afrique de l’ouest, la sélection malienne a, en effet, décroché trois médailles de bronze et terminé au pied du podium du classement général derrière l’hôte du tournoi, la Côte d’Ivoire, le Togo et le Bénin.

Avec deux médailles obtenues en mixte avec Daouda Traoré et en individuelle, la star montante du tennis de table du Mali, Malado Sidibé a marqué le tournoi de son empreinte et porté à bout de bras la sélection nationale. Mais plus que la belle prestation de la pensionnaire du Lycée sportif Oumar Ben Sy, le président de la FMTT insistera sur le bon comportement d’ensemble de nos quatre mômes qui ont défendu les couleurs du Mali à Abidjan (Malado Sidibé, Maïmouna Traoré, Daouda Traoré et Issiaka Sidibé). «ils ont joué totalement décomplexés face à l’élite du tennis de table ouest-africain. Ce n’était pas du tout évident pour les enfants dont c’était la première expérience sur l’échelle continentale, soulignera Abdoulaye Sidibé.

C’est toujours important de se frotter à d’autres pays, les enfants et le sélectionneur national, Tidiane Diallo ont tiré beaucoup d’enseignements de cette compétition, la fédération aussi», poursuivra le premier responsable du tennis de table malien. Au total, 10 pays ont été invités par la commission d’organisation de cette 7è édition du Tournoi ouest-africain de la Zone III. Si tous ne sont pas venus, Abdoulaye Sidibé assure que le faux bond de certains pays «n’a rien enlevé à la qualité du plateau». «Le tournoi était d’un bon niveau technique, on a assisté à de belles empoignades même si la Côte d’Ivoire qui a présenté deux équipes, était au dessus du lot», témoignera Abdoulaye Sidibé. «Le Mali, indiquera-t-il, était considéré comme un simple outsider, mais la sélection nationale a fait mieux que se défendre.

Les enfants ont fait honneur au drapeau national et prouvé que le tennis de table de notre pays est sur la bonne voie», renchérira le président de la FMTT. D’ores et déjà, celui-ci se projette vers les prochaines échéances internationales notamment le Championnat d’Afrique sénior que le Maroc abritera en octobre. «On fera tout pour participer au prochain championnat d’Afrique. La sélection nationale n’a pas eu suffisamment de temps pour préparer ce Tournoi ouest-africain de la Zone III, mais cette fois on mettra tous les atouts de notre côté pour permettre aux enfants de se préparer dans les meilleures conditions possibles», promet Abdoulaye Sidibé en sollicitant le soutien de toutes les bonnes volontés. «Nous demandons à toutes les bonnes volontés de nous aider dans la perspective du Championnat d’Afrique.

Cette compétition est très importante pour nous et sera un test grandeur nature pour notre jeune équipe nationale», dira le président de la FMTT en témoignant sa reconnaissance au patron du Comité national olympique et sportif (CNOS), Habib Sissoko pour son soutien dans la préparation et la participation de notre pays au tournoi de la Zone III à Abidjan. Après le Championnat d’Afrique sénior, la FMTT se fixe comme objectif d’organiser la première édition du championnat national qui regroupera toutes les catégories (vétérans, séniors, juniors, cadets et minimes).

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here