Arrestation de L’Emir Mahmoud Barry alias Abou Yehiya, leader de la katibat Ançar Eddine du Macina : une performance des forces spéciales

Après l'attaque de la caserne de Nampala, mardi dernier, dans la région de Ségou, et qui a fait 17 morts parmi les forces armées maliennes et une trentaine de blessés, le gouvernement avait promis une réponse rapide et une enquête.
Et voilà, les services de renseignement maliens viennent de réaliser un joli coup, une semaine après l’attaque barbare et meurtrière dont a fait l’objet le camp militaire de Nampala vers la frontière mauritanienne. Le mardi 26 juillet 2016, la DGSE a réussi à mettre la main sur l’un des grands terroristes qui opèrent au centre du Mali, l’Emir Mahmoud Barry alias Abou Yehiya, leader de la katibat Ançar Eddine du Macina, arrêté entre Nampala et Dogofri.
Nouvelle prouesse des forces spéciales de la DGSE malienne. Elles viennent d’arrêter, le mardi dernier dans l’après-midi, un pilier du Front de libération de Macina du prêcheur radical, Amadou Kouffa, une composante d’Ançar Eddine d’Iyad Ag Ghaly.
C’était aux environs de 14 heures, au cours d’une opération spéciale rondement menée par les éléments des forces spéciales de la DGSE malienne qui ne sont pas à leur premier coup de maître dans la traque des terroristes. On ne cessera pas de le répéter:‘’les forces spéciales de la DGSE malienne ont pris du galon’’.
Parfaite illustration ?
Selon une source de sécurité, "Abou Yehiya a très probablement" participé à l’attaque contre l’armée malienne à Nampala, le 19 juillet dernier.
L’arrestation de cet homme, ayant nécessité, selon des sources sécuritaires, « d’importants moyens », est une grosse moisson pour les enquêteurs déterminés à éventrer le groupe terroriste qui a commis l’attaque meurtrière de Nampala.
Ça pourrait, estime-t-on du côté des forces spéciales, faire avancer les investigations criminelles sur le réseau des assaillants, directement impliqués dans cette attaque dont le triste bilan a choqué les consciences aussi bien à Bamako qu’un peu partout au Mali.
De la même source, il a pris part à plusieurs attaques contre les positions des FAMa (Forces armées maliennes) entre 2015 et maintenant.L’homme arrêté est présenté comme l’émir de la katibaAnsar Dine du Macina, donc comme un important chef jihadiste, a été transféré le mercredi à Bamako.
La vigilance doit être la règle permanente de population, toujours déterminée à collaborer plus étroitement avec les forces de sécurité, en partageant l’information sur d’éventuels suspects, en vue de prévenir toutes les menaces liées aux attaques terroristes dans nos contrées.
A T D

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here