Arrestation du cerveau présumé de l’attaque du Camp de Nampala : La riposte promise par IBK produit ses premiers résultats

Une semaine après l’attaque du camp militaire de Nampala qui a coûté la vie à 17 soldats maliens, la riposte promise par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a produit ses premiers résultats. A la suite d’une opération d’envergure lancée par les FAMas, le présumé cerveau de l’attaque barbare perpétrée contre nos soldats à Nampala, Mahmoud Barry alias Abou Yahiya, ‘’émir de la katiba d’Ançar Eddine du Macina’’, celui-là même qui avait revendiqué la dite attaque dans une vidéo, a été arrêté le mardi dernier par les forces spéciales de la DGSE, entre Nampala et Dogofri.
Le cœur meurtri comme l’ensemble du peuple malien, après l’attaque terroriste perpétrée contre les soldats maliens au camp militaire de Nampala, faisant 17 morts, le président de la République et chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar Keïta avait promis une riposte sévère. Certains de ses détracteurs avaient pris ses propos pour un beau discours. Ils ont eu tort. Et les faits le prouvent aujourd’hui.
Car, à la suite d’une opération de grande envergure lancée par les FAMas, le présumé cerveau de l’attaque, Mahmoud Barry alias Abou Yahia a été cueilli par les forces spéciales de la DGSE, le mardi dernier dans la lisière de la forêt de Wagadu, base arrière du groupe terroriste dénommé ‘’Front de Libération du Macina’’ fondé par Amadou Kouffa.
L’Emir de l'Ançar dine du Macina, Mahamoud Barry dit Abou Yehia, né vers 1979 à Koro, est un proche d’Amadou Kouffa, et avait revendiqué l’attaque contre le camp de Nampala dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Dans laquelle, on pouvait apercevoir plusieurs combattants armés à la peau noire derrière Abou Yahiya qui appelait au djihad contre les étrangers et les forces de défense et de sécurité maliennes.
L’homme serait également le principal commanditaire de l'attaque de la brigade de gendarmerie de Nara en juin 2015. Conduit à Bamako depuis le mercredi dernier, son interrogatoire par les agents de la ‘’SE’’ sera d’une grande utilité pour la suite des opérations. A travers leur promptitude, les Forces Armées Maliennes ont redonné confiance au peuple malien déjà fier de son armée.
Absents aux obsèques des militaires tombés sur le champ de l’honneur, les leaders l’opposition, comme à leur habitude, avaient voulu récupérer cette malheureuse situation pour solder leurs comptes avec le pouvoir en place. Pour rappel, le principal parti de l’opposition, l’URD, avait organisé une conférence de presse pour critiquer le gouvernement, pendant que les familles des victimes et la nation malienne n’avaient même pas encore fini d’enterrer leurs morts.
Où est donc cette valeur républicaine à laquelle l’opposition malienne s’identifie ?

Lassina Niangaly
Source: Tjikan

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here